Les troupes ukrainiennes revendiquent des gains dans la région annexée par la Russie

Publié le 03/10/2022 à 09:29

Les troupes ukrainiennes revendiquent des gains dans la région annexée par la Russie

Publié le 03/10/2022 à 09:29

Par La Presse Canadienne

Lyman, que l’Ukraine a repris en encerclant les troupes russes, se trouve dans la région de Donetsk près de la frontière avec Louhansk. (Photo: La Presse Canadienne)

Kyiv — Les troupes ukrainiennes ont poussé lundi leur offensive qui a gêné Moscou, les responsables de Kyiv et les observateurs étrangers faisant état de nouveaux gains dans la région stratégique du sud de Kherson que le Kremlin veut annexer.

Kherson a été l’un des champs de bataille les plus difficiles pour les Ukrainiens, avec des progrès plus lents par rapport à l’offensive ukrainienne autour de la deuxième plus grande ville du pays, Kharkiv, dans le nord-est, qui a commencé le mois dernier.

Kherson fait partie des quatre régions illégalement annexées par Moscou la semaine dernière après un «référendum» orchestré par le Kremlin. La chambre basse du parlement contrôlé par le Kremlin a ratifié les traités lundi, et la chambre haute suivra mardi.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré lundi que deux de ces régions, Donetsk et Louhansk, rejoignaient la Russie avec leurs frontières administratives qui existaient avant qu’un conflit n’y éclate en 2014 entre les séparatistes prorusses et les forces ukrainiennes. Il a noté que la question des frontières des deux autres régions, Zaporijia et Kherson, reste ouverte.

«Nous continuerons d’en discuter avec les habitants de ces régions», a déclaré Dmitri Peskov lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes. Il n’a pas fourni de détails supplémentaires.

Les médias ukrainiens ont mis en évidence lundi une image de troupes ukrainiennes arborant des drapeaux à côté du nom du village de Khreshchenivka, qui se trouve dans la même zone de Kherson où les troupes ont apparemment franchi les lignes russes.

L’Ukraine a poursuivi sa contre-offensive dans la région de Kherson depuis l’été, frappant sans relâche les lignes d’approvisionnement russes et faisant des incursions dans les zones à l’ouest du Dniepr tenues par les Russes.

L’armée ukrainienne a utilisé avec succès des lance-roquettes multiples Himars fournis par les États-Unis pour frapper à plusieurs reprises le pont principal sur le fleuve Dniepr dans la ville de Kherson et un barrage qui servait de deuxième passage principal. Il a également heurté des ponts flottants que la Russie a utilisés pour approvisionner ses troupes sur la rive ouest du fleuve après que les principaux points de passage eurent été rendus inopérants.

Malgré les frappes réussies sur les lignes d’approvisionnement, les opérations offensives ukrainiennes dans le sud ont jusqu’à présent été plus lentes et moins réussi par rapport au nord-est, car le terrain découvert a facilement exposé la force d’attaque aux tirs d’artillerie et aux frappes aériennes russes.

Les blogueurs militaires russes proches de Moscou ont de plus en plus reconnu que l’Ukraine dispose d’effectifs plus nombreux, soutenus par des unités de chars, dans la région.

Un responsable installé par la Russie dans la région de Kherson, Kirill Stremousov, a admis dans une déclaration vidéo lundi matin que les forces ukrainiennes «ont percé un peu plus profondément». Cependant, il a insisté sur le fait que «tout est sous contrôle» et que le «système de défense russe fonctionne» dans la région.

La Russie a attaqué dimanche la ville natale du président ukrainien Volodymyr Zelensky, Kryvyï Rih, et d’autres cibles avec des drones suicides, tandis que l’Ukraine a repris le contrôle total d’une ville stratégique de l’Est dans une contre-offensive qui a remodelé la guerre.

La récente perte par la Russie de la ville orientale de Lyman, qu’elle utilisait comme plaque tournante du transport et de la logistique, a été un nouveau coup dur pour le Kremlin alors qu’il cherche à intensifier la guerre en annexant illégalement les quatre régions de l’Ukraine et en intensifiant les menaces d’utiliser la force nucléaire.

L’accaparement des terres par le président russe Vladimir Poutine a menacé de pousser le conflit à un nouveau niveau dangereux. Cela a également incité l’Ukraine à demander officiellement une adhésion accélérée à l’OTAN.

Dans son allocution nocturne dimanche, Volodymyr Zelensky a évoqué la récente libération de Lyman, une ville clé pour la logistique des Russes sur la ligne de front dans le nord-est.

«L’histoire de la libération de Lyman dans la région de Donetsk est maintenant devenue la plus populaire dans les médias, mais les succès de nos soldats ne se limitent pas à Lyman», a souligné M Volodymyr. Zelensky.

Lyman, que l’Ukraine a repris en encerclant les troupes russes, se trouve dans la région de Donetsk près de la frontière avec Louhansk.

Dans sa vidéo, Volodymyr Zelensky a également remercié les troupes de sa ville natale près de Kherson.

«Aux soldats de la 129e brigade de mon Kryvyï Rih natal, qui se sont distingués par de bons résultats et ont libéré, en particulier, Arkhanhelske et Myroliubivka», a-t-il déclaré.

Ces deux villages se trouvent dans la même zone où les troupes ukrainiennes progressent. Une photo est apparue ce week-end montrant l’opération des forces ukrainiennes au sud-ouest de Novovorontsovka sur les rives du Dniepr.

Le bureau présidentiel ukrainien a annoncé lundi que le bombardement russe de huit régions ukrainiennes au cours des dernières 24 heures avait tué deux civils et blessé 14 autres.

Il a également fait état d’avancées dans la région de Kherson et a dit que les autorités russes avaient en réponse interdit aux personnes de quitter la ville de Kherson, introduisant des permis spéciaux pour ceux qui souhaitaient partir.

Depuis le début de l’offensive russe en février, les forces ukrainiennes ont récemment réussi à reprendre des pans de territoire, notamment dans le nord-est autour de Kharkiv, lors d’une contre-offensive ces dernières semaines qui a embarrassé le Kremlin et suscité de rares critiques nationales sur la guerre de Vladimir Poutine.

 

Sur le même sujet

Les pays de l'OTAN promettent d'aider l'Ukraine à braver l'hiver

Mis à jour le 29/11/2022 | AFP

Les pays membres de l'OTAN réunis à Bucarest mardi se mobilisent pour aider l'Ukraine.

«Cela peut équivaloir à un génocide», plaide l'Ukraine

Mis à jour le 29/11/2022 | La Presse Canadienne

Dans les territoires libérés par l’armée ukrainienne, les autorités relèvent des indices de crimes contre l'humanité.

À la une

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé

Mis à jour à 18:14 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé en hausse d’environ 70 points, avec des résultats mitigés selon les secteurs.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour à 17:22 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Saputo, Rogers et Banque Nationale

Que faire avec les titres Saputo, Rogers et Banque Nationale? Voici quelques recommandations d’analystes.