Des "indignés" projettent d'occuper la City de Londres samedi

Publié le 11/10/2011 à 13:25, mis à jour le 17/10/2013 à 06:31

Des "indignés" projettent d'occuper la City de Londres samedi

Publié le 11/10/2011 à 13:25, mis à jour le 17/10/2013 à 06:31

Par AFP

Un collectif a annoncé son intention d'occuper samedi la City, le coeur financier de Londres, sur le modèle des "indignés" qui ont occupé des lieux emblématiques, en Espagne, à Wall Street à New York, ou en Grèce.

Le collectif "OccupyLSX" (occupy London Stock Exchange, la bourse londonienne) entend s'installer au coeur de la City le 15 octobre, date d'une journée d'action mondiale à l'appel du mouvement de protestation espagnol.

"Nous espérons installer un campement, dans un lieu sûr proche de la City", a indiqué à l'AFP Peter Vaughn, un militant du collectif OccupyLSX.

Les participants doivent se réunir devant la cathédrale Saint-Paul et se diriger vers le siège de la bourse londonienne. "Il n'est pas question d'occuper des bâtiments, mais plutôt de tenir des ateliers, des forums de discussions, de susciter l'enthousiasme", explique Peter, 24 ans, au chômage.

Selon un site participatif, "united for globalchange", 400 "mobilisations" sont prévues samedi dans au moins 45 pays.

A Londres, une assemblée générale baptisée "bloquer le pont" s'est tenue dimanche dernier sur le pont de Westminster, attirant 400 personnes, selon le site internet du collectif.

L'Assemblée générale a invité tous les "indignés" à venir participer samedi à des ateliers sur divers sujets comme "la dette" et à "briser l'apathie générale parmi la jeunesse", selon le site internet.

"Le mouvement croît d'heure en heure, plus de 3.500 personnes se sont déjà inscrites pour participer samedi, sur notre page Facebook", souligne Peter Vaughn.

UK Uncut, un collectif opposé aux coupes budgétaires drastiques décidées par le gouvernement de David Cameron, soutient l'action de samedi, mais comme tous les mouvements d'"indignés", il n'y a ni porte-parole ni direction du mouvement.

Le mouvement de contestation des "indignés" est parti d'Espagne en mai, depuis la Puerta del Sol à Madrid, les jeunes Espagnols exprimant leur exaspération face à la crise économique et au chômage, qui touche près de la moitié des 25 ans.

Le mouvement a depuis fait tâche d'huile, en Europe et aux Etats-Unis notamment, où des manifestants se sont installés depuis trois semaines dans un square près de la bourse de New York.

À la une

Conflit du bois d’œuvre: le prix des maisons fera-t-il plier Biden?

15/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Les démocrates sont en difficulté, tandis que la grogne monte contre la hausse du prix du bois et des maisons.

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Forte demande de bureaux en sous-location à Montréal

14/01/2022 | Charles Poulin

Premier trimestre d'absorption nette positive au pays en immobilier commercial