Ottawa: pas de durcissement des règles aux frontières terrestres

Publié le 06/05/2021 à 16:08

Ottawa: pas de durcissement des règles aux frontières terrestres

Publié le 06/05/2021 à 16:08

Par La Presse Canadienne

L'Ontario s'inquiète que des voyageurs prennent des vols depuis les pays voisins pour traverser la frontière terrestre. (Photo: Getty Images)

L’Ontario a relancé Ottawa au sujet de l’application des mesures de quarantaine obligatoire aux voyageurs qui arrivent par voie terrestre. Le gouvernement provincial déplore les détours des arrivants qui empruntent des vols à destination des pays voisins et rentrent ensuite au Canada par la route.

Justin Trudeau a estimé que les mesures appliquées aux frontières étaient déjà assez efficaces. En conférence de presse, il s’est appuyé notamment sur les mesures adoptées par le voisin américain qui limiteraient déjà les arrivées aux déplacements essentiels.

De plus, le premier ministre canadien et Santé Canada sont persuadés que les efforts doivent être davantage déployés contre la transmission communautaire et non contre les voyageurs. Les importations en provenance des États-Unis sont une source de transmission moins importante selon le premier ministre Justin Trudeau.

La quarantaine obligatoire imposée aux voyageurs dans les aéroports internationaux oblige en effet les arrivants à séjourner au moins trois jours dans un hôtel désigné par le gouvernement fédéral en attendant les résultats d’un nouveau test de dépistage, et ce à leurs frais. Le forfait relatif à cette obligation peut atteindre jusqu’à 2 000 $.

La frontière canado-américaine est fermée aux voyages non essentiels depuis plus d’un an.

Selon les directives de Affaires mondiales Canada, « tous les passagers aériens doivent présenter les résultats de dépistage négatif à la COVID-19 effectué au plus tard 72 heures avant l’heure de départ prévue du voyageur pour le Canada. » Les passagers ayant des détours dans d’autres pays ou d’autres localités doivent effectuer leurs tests dans leurs villes d’escale dans les 72 heures avant leur vol vers le Canada.

Tous les voyageurs souhaitant se rendre aux États-Unis par voie aérienne doivent eux aussi présenter un test négatif de dépistage de la COVID-19 depuis le 26 janvier dernier. Cette décision serait due à la montée variants préoccupants du coronavirus selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies aux États-Unis.

À la une

Comment rendre infaillible son approvisionnement?

BALADO. PME, sortez votre boule de cristal.

Bourse: Wall Street clôt en hausse après la frayeur du variant Omicron

Mis à jour à 16:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en légère hausse.

À surveiller: Calian, Green Impact Partners et WELL Health Technologies

09:26 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Calian, Green Impact Partners et WELL Health? Voici quelques recommandations d'analystes.