Commencer à planifier sa retraite à 55 ans

Publié le 29/10/2021 à 10:23

Commencer à planifier sa retraite à 55 ans

Publié le 29/10/2021 à 10:23

Par Institut québécois de planification financière
Un couple de retraités.

Un Canadien sur quatre estime que la pandémie a affecté l'échéancier de retraite, pour eux-mêmes ou pour leur conjoint. (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Quoi? Planifier sa retraite à 55 ans? Ce n’est pas idéal, nous sommes d’accord, et ce n’est pas ce que nous recommandons. Commencer à planifier sa retraite devrait se faire dès l’obtention du premier emploi stable. Plus on attend, plus le temps joue en notre défaveur. Il faudra épargner de plus grandes sommes pour atteindre les mêmes objectifs.

Pourtant, selon un récent sondage effectué par la banque Home Equity, 79% des répondants âgés de 55 ans et plus ont révélé que leurs revenus de retraite - générés par les REER, les régimes de retraite et les rentes d’état - ne seront pas suffisants pour vivre une retraite confortable. C’est la raison pour laquelle on aborde le sujet aujourd’hui.

La planification de la retraite a aussi été malmenée par la COVID-19. Toujours selon le même sondage, près d'un Canadien sur quatre estime que la pandémie a affecté l’échéancier de retraite, pour eux-mêmes ou pour leur conjoint, et qu'ils devront travailler plus longtemps pour combler les manques à gagner.

Planifier sa retraite lorsqu’on a 55 ans demande une réflexion différente de celle d’une personne de 25 ou 30 ans. Bien que cette liste soit non exhaustive, voici des pistes de réflexion pour l’optimiser :

 

- Travailler plus longtemps

À quel âge désirez-vous prendre votre retraite? Est-ce que cet âge peut être repoussé? Lorsque l’épargne est insuffisante pour une retraite confortable, repousser l’âge de la retraite, lorsque cela est possible, permettra de réduire le nombre d’années à financer.

 

- Générer plus de revenus avant la retraite

Pourquoi pas? Ce supplément pourrait constituer une épargne supplémentaire significative. Cela peut passer par une augmentation du nombre d’heures travaillées avec votre employeur ou par un deuxième travail compatible avec votre premier.

 

- Épargner dans un REER ou dans un CELI?

À quelques années de la retraite, la réponse à cette question est importante. Le report d’impôt que permet le REER peut servir à augmenter l’épargne-retraite, par exemple. Quels seront les impacts de cette décision? Est-ce que cotiser au REER aujourd’hui augmentera significativement votre taux marginal d’imposition lors des retraits? Est-ce que les retraits du REER auront un impact sur les crédits d’impôts pouvant être perçus en raison de l’âge à la retraite? Chaque cas étant différent, un planificateur financier pourra vous aider à choisir votre véhicule d’épargne.

 

- Vendre sa maison

Avec la surchauffe immobilière des 18 derniers mois, beaucoup de préretraités se demandent s’ils devraient vendre leur résidence et profiter du capital accumulé. La vente permettrait de récolter la plus-value, qui est libre d’impôt dans le cas d’une résidence principale. Par la suite, ils pourraient acheter une propriété plus petite et plus éloignée des centres urbains avec le produit de la vente et investir le solde en vue de la retraite. Cette stratégie pourrait leur permettre de conserver un chez-soi sans dette. Racheter dans un marché en surchauffe, ce n’est pas l’idéal, on en convient. Par contre, achetez plus petit et plus loin des grands centres aura un effet sur le prix d’achat.

 

- Maintenir un revenu d’appoint

Il est encore possible de travailler une fois à la retraite. Avec la pénurie de main d’œuvre, les employeurs sont plus flexibles. Un travail à temps partiel pourrait très bien convenir autant à l’employeur qu’au retraité.

 

- Stratégies fiscales et de décaissement à la retraite

À quel âge doit-on débuter le service de la rente du Régime de rentes du Québec et celle de la Sécurité de la vieillesse? Quels revenus peut-on fractionner entre conjoints? Dans quel ordre doit-on retirer l’épargne du REER et du CELI? Optimiser ces stratégies permet d’augmenter le revenu net, avec le même revenu brut.

 

- Revoir ses priorités à la retraite

Sans nécessairement tout chambouler, des ajustements réalistes dans vos plans de retraite pourraient vous amener à en profiter avec plus de sérénité. Par exemple, réduire le nombre de voyages ou de sorties au restaurant. Ces activités ne doivent pas être supprimées, mais plutôt remplacées par des activités moins chères et aussi agréables. La lecture, des randonnées ou encore un pique-nique entre amis sont autant d’activités très agréables et peu coûteuses.

 

Ce sont là des pistes de solution. À 55 ans, il n’est pas trop tard pour planifier sa retraite, mais il est fortement recommandé de se faire accompagner par un professionnel comme un planificateur financier.

 

Amine Chbani, MBA, Pl. Fin.

 

Sur le même sujet

L'OIRPC affiche un rendement de 6,8% pour son plus récent exercice

Sur cinq ans et dix ans, le rendement de l'Office d’investissement du Régime de pension s’est chiffré à 10,0% et 10,8%.

Portrait-robot du voyageur à la tête grise

Édition du 11 Mai 2022 | Emilie Laperrière

MARCHÉ DES AÎNÉS. Que recherchent les baby-boomers en voyage? Quel genre de voyage préconisent-ils?

À la une

Gaz naturel: comment le Canada a échappé au chantage de Poutine

21/05/2022 | François Normand

ANALYSE. Sans l'exploitation des gaz de schiste, le Canada serait dépendant du gaz russe et à la merci de Moscou.

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

20/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Lightspeed, Canopy Growth et Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes.