Ruée vers les dettes publiques allemandes et américaines

Publié le 12/09/2011 à 13:39, mis à jour le 12/09/2011 à 15:16

Ruée vers les dettes publiques allemandes et américaines

Publié le 12/09/2011 à 13:39, mis à jour le 12/09/2011 à 15:16

Par AFP
"Le gouvernement d'Angela Merkel a repris la main libéré après le verdict de la Cour constitutionnelle allemande" du 7 septembre, laquelle a jugé légales les aides promises par Berlin pour lutter contre la crise dans la zone euro, juge M. Daridan.

"Il se sent désormais assez fort pour dire à la Grèce +Marche ou crève+, ce qu'Athènes semble avoir parfaitement compris", ajoute-t-il.

Pendant le week-end, le gouvernement grec a ainsi annoncé de nouvelles mesures pour réduire son déficit public, d'environ 2 milliards d'euros supplémentaires.

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et la chancelière allemande Angela Merkel ont aussi tenté de ramener le calme en assurant que le Fonds de soutien européen, dans sa version renforcée, serait opérationnel dès la fin du mois. Ce Fonds doit notamment être autorisé à racheter des obligations souveraines sur le marché secondaire.

Ces déclarations n'ont pas réussi à rassurer. Les rendements grecs à 10 ans se sont envolés franchissant un nouveau plus haut à 21,958% contre 19,559% vendredi. Symboles de l'affolement général, les taux à deux ans s'inscrivent désormais à 69,551% contre 56,976% vendredi.

La ruée vers les dettes allemande et américaine devrait se poursuivre à moyen terme.

"Le ralentissement économique est là et les mesures éventuelles pour soulager la zone euro comme des rachats d'obligations ou un abaissement des taux d'intérêts par la Banque centrale européenne ne réussiront pas à elles seules à redonner du goût pour le risque", juge Cyril Beuzit chez BNP Paribas.

L'OAT française s'est pour sa part inscrite à 2,519% contre 2,479% vendredi.

Hors zone euro, le Gilt britannique a atteint 2,186% contre 2,258% vendredi.

Sur le marché interbancaire, l'Euribor à trois mois, principal taux en zone euro, a reculé à 1,527% contre 1,530% vendredi, tandis que le Libor à trois mois libellé en dollars est monté à 0,342% contre 0,338%.

À la une

Montréal, bientôt la capitale mondiale des taxis aériens?

C'est le «rêve ambitieux» que chérit le président de CAE, Marc Parent.

Bourse: Wall Street, le Dow Jones rebondit et efface les pertes de la semaine passée

Mis à jour à 17:19 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse.

Wall Street: Lucid, visé par une enquête du SEC, s'effondre

09:47 | AFP

Le fabricant de véhicules électriques fait l'objet d'une enquête du SEC sur les conditions de son entrée en Bourse.