Ruée vers les dettes publiques allemandes et américaines

Publié le 12/09/2011 à 13:39, mis à jour le 12/09/2011 à 15:16

Ruée vers les dettes publiques allemandes et américaines

Publié le 12/09/2011 à 13:39, mis à jour le 12/09/2011 à 15:16

Par AFP

[Photo : Bloomberg]

Les dettes publiques des Etats-Unis et de l'Allemagne n'ont jamais été autant plébiscitées par les investisseurs, les rendements du Bund et des bons du Trésor américain à 10 ans tombant lundi à des niveaux inédits alors que l'hypothèse d'une faillite de la Grèce affole les marchés.

Le rendement du Bund allemand à 10 ans a franchi un record historique en séance à 1,709% avant de remonter légèrement à la clôture à 1,741%. Même tendance pour les taux des bons du Trésor américain à maturité identique, tombés à un plus bas à 1,877% dans la matinée pour s'inscrire, vers 18H30 (16H30 GMT) à 1,900%.

Le rendement de ces titres est désormais nettement inférieur au niveau de l'inflation dans ces deux pays.

"Le sentiment de panique est tel que les investisseurs préfèrent se tourner vers des placements qui ne leur rapportent plus rien mais qui sont réputés sûrs", explique Dominique Daridan, responsable de la recherche Crédit chez Aurel BGC.

Ce mouvement, amorcé depuis fin juillet, s'est fortement accentué en ce début de semaine.

"Le climat est anxiogène avec des rumeurs très inquiétantes sur les banques, de fortes craintes sur la Grèce et une absence d'annonces des pays du G7 sur la crise actuelle" lors de leur rencontre à Marseille ce week-end, observe Cyril Régnat, stratégiste obligataire chez Natixis.

Les investisseurs craignent par dessus tout qu'Athènes ne soit pas en mesure de respecter ses engagements budgétaires, ce qui menacerait de banqueroute le pays.

Un grand pas a été franchi par l'Allemagne durant le week-end, le ministre de l'Economie, Philipp Rösler, n'excluant plus cette possibilité.

Son homologue aux Finances, Wolfgang Schäuble, se préparerait aussi à une telle hypothèse, selon l'hedomadaire Der Spiegel, qui affirme qu'il a élaboré deux scénarios: 1. la Grèce garderait l'euro, 2. elle réintroduirait la drachme.

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour il y a 10 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Les marchés moins inquiets du variant Omicron. Les tendances laissaient présager une ouverture en hausse à Wall Street.

Bourse: Wall Street retrouve le moral et termine en forte hausse

Mis à jour le 07/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance sur un gain de plus de 300 points.

Les nouvelles du marché

Il y a 23 minutes | Refinitiv

Les sites polluants des sables bitumineux exemptés, Cenovus, Omicron et les raffineries américaines.