Réussir vos premiers pas dans le placement par Internet en cinq étapes

Publié le 22/09/2009 à 17:03

Réussir vos premiers pas dans le placement par Internet en cinq étapes

Publié le 22/09/2009 à 17:03

Le courtage en ligne tente de plus en plus d'investisseurs. Suivez nos conseils pour y réussir.

La crise boursière a eu du bon pour au moins un domaine du secteur financier : celui du courtage à escompte. Depuis le début de l'année, le nombre de comptes en ligne a explosé au Canada, affirme Glenn LaCoste, président de la firme-conseil Surviscor. Un ensemble de facteurs - croissance de l'épargne à mesure que les baby-boomers approchent de la retraite, améliorations technologiques, intérêt pour la gestion active du patrimoine - expliquerait cette augmentation, selon Frédéric Paquette, vice-président et directeur général de Disnat. Nous vous proposons un parcours en cinq étapes pour vous aider à prendre la vague avec succès.

1-Choisissez votre courtier en ligne

Toutes les grandes institutions financières offrent un service de courtage en ligne, et la plupart des investisseurs auront tendance à favoriser le courtier rattaché à l'institution avec laquelle ils traitent déjà. D'emblée, il semble plus simple de faire affaire avec la même institution, mais selon vos besoins, il pourrait être plus avantageux de vous tourner vers la concurrence, souligne Glenn LaCoste. " Il y a des différences sensibles entre les services offerts. " Certains courtiers se démarquent par la qualité du service et de l'information à la clientèle, d'autres en proposant des frais moins élevés que la moyenne. Pour la première fois cette année, la firme J.D. Power & Associates a établi un palmarès des courtiers canadiens en fonction de nombreux critères (www.jdpower.com/corporate/news/releases/). Surviscor établit aussi un classement annuel (http://www.surviscor.com/scorView/Reviews/OnlineDiscountBrokerage/2009Summer/).

2-Familiarisez-vous avec la " mécanique "

Avant de vous lancer tête baissée dans l'échange de titres, prenez le temps de vous informer du fonctionnement du courtage en ligne et des frais de transaction. Entre autres choses, soyez bien au fait des subtilités de l'emprunt sur marge qui, si vous n'en connaissez pas bien les rouages, pourrait vous faire perdre beaucoup d'argent. Informez-vous des modalités entourant l'achat de titres étrangers et des frais qui y sont liés. Et bien sûr, renseignez-vous sur les titres que vous comptez acheter. Vous éviterez ainsi de confondre par exemple les actions de catégorie A d'une entreprise avec celles de catégorie B, dont les rendements diffèrent beaucoup parfois. Ajoy Puni, vice-président de la division en ligne de Jitney Trade, note aussi que certains fonds négociés en Bourse créent beaucoup de confusion. " L'effet de levier qu'impliquent certains fonds négociés en Bourse est souvent mal compris ", dit-il. " C'est bien d'avoir accès à une plateforme transactionnelle, mais il faut savoir l'utiliser ", résume M. Paquette.

3-Allez-y progressivement

Même si vous comprenez bien les règles du jeu, évitez de vous lancer tête baissée en engageant des sommes considérables. Donnez-vous le temps d'apprivoiser l'investissement en ligne, recommandent les experts. " Le courtage en ligne n'est pas différent d'autres modes de placement : vous ne devez pas mettre tous vos oeufs dans le même panier ", rappelle M. Paquette. Il est fort possible que vous commettiez des erreurs la première fois que vous transigerez vous-même. Il est donc préférable de placer une petite somme au début, afin de ne pas vous exposer à subir une perte importante. Investisseurs novices, vous pourriez aussi être tentés par un compte " d'entraînement ", comme ceux de RBC Banque Royale et Scotia McLeod. Chez RBC, vous y disposez de 100 000 $ en argent fictif pour échanger n'importe quel titre.

4- Soyez discipliné

Les faibles frais de transaction sont l'un des principaux avantages du courtage en ligne. Il serait donc illogique de jouer aux investisseurs frénétiques - ce qui ferait exploser vos frais -, d'autant plus que vous transformeriez alors votre épargne en jetons de casino. Tous ceux qui ont connu du succès en Bourse vous le diront : la clé est de suivre une approche de placement cohérente, sans dévier de votre stratégie de départ à la moindre nouvelle. Des études menées par Daniel Kahneman, professeur de l'Université Stanford, montrent que l'investisseur a deux fois plus de difficulté à accepter une perte qu'il n'a de plaisir à encaisser un gain. L'erreur que font de nombreux investisseurs, dans ce contexte, est de vendre leurs bons placements dès qu'ils ont progressé de 5 ou de 10 % et de conserver leurs mauvais même quand il devient clair qu'ils ne rapporteront rien. Quelle que soit votre stratégie de placement - que vous soyez un investisseur à court ou à long terme -, restez-y fidèle, dit M. LaCoste.

5-Tenez-vous informé

Si vous aspirez à être un investisseur actif, vous devez suivre l'actualité économique. " Que ce soit une heure par jour ou une heure par semaine, le courtage en ligne implique un travail personnel ", souligne M. Paquette. En étant bien informé, vous serez davantage en mesure de discerner le vrai parmi une masse d'informations contradictoires. Un abonnement à quelques publications économiques spécialisées peut s'avérer un excellent placement, selon M. Paquette. Plusieurs institutions financières offrent également des séminaires ou webinaires gratuits pour vous familiariser avec les différentes approches de placement et les grands principes de la Bourse. La plupart des courtiers donnent aussi accès à des rapports d'analystes. " Beaucoup d'investisseurs font un bon travail de recherche avant d'acheter un titre, mais négligent ensuite de suivre de près son évolution ", souligne M. LaCoste.

À la une

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour à 17:15 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru? Voici quelques recommandations d’analystes.