Luc Papineau chez VMD: «Je vais écouter les conseillers»

Publié le 19/06/2013 à 10:32

Luc Papineau chez VMD: «Je vais écouter les conseillers»

Publié le 19/06/2013 à 10:32

Photo: Mouvement Desjardins

Luc Papineau a hâte au 2 juillet. Il deviendra alors le vice-président et directeur général, Courtage de plein exercice au sein de Desjardins Gestion de patrimoine - Valeurs mobilières (VMD).

Il pourra ainsi travailler afin d'atteindre son but : bien servir les conseillers pour qu'ils puissent faire de même avec leurs clients.

« Je vais d'abord prendre le pouls de la situation, connaître cette firme de l'intérieur. Mon but est de m'assurer qu'on a les bons produits et les bons services en place pour bien servir les clients », indique Luc Papineau, qui vient tout juste de quitter le bureau montréalais de Richardson GMP.

Luc Papineau entend choyer le principal « actif » de VMD, soit ses conseillers. « Une des choses que j'ai toujours faites dans mes anciens emplois et que je vais continuer de faire est de prendre le temps de bien écouter les gens et leur permettre de me donner le meilleur d'eux-mêmes. »

Luc Papineau dit très bien connaître les besoins de la clientèle fortunée. Pour bien la servir, il entend miser sur la notoriété du Mouvement Desjardins au Québec et sa réputation de redonner financièrement aux communautés qu'elle dessert.

« Certains ont la perception que Desjardins sert seulement les plus petits clients. C'est faux. Le Mouvement Desjardins sert des entrepreneurs et les aide à grandir. Les entrepreneurs sont souvent les plus fortunés au Québec. Il n'y a aucune raison pour que Desjardins ne puisse pas servir ces gens », dit Luc Papineau.

Luc Papineau projette également d'entretenir un climat de confiance afin que les conseillers en placement demeurent chez VMD : « Si les conseillers en placement sentent qu'ils ont le soutien de la direction pour qu'ils aient les bons produits et les bons outils pour servir leurs clients, en général, ils ne partent pas. »

Départ expliqué

Luc Papineau est par ailleurs revenu sur les motifs de son départ de son ancien employeur : « C'est l'ampleur du mandat qui m'a incité à changer. Chez Richardson GMP, j'étais responsable du bureau de Montréal, mais le siège social était à Toronto. C'est là que la plupart des décisions sont prises. Chez Desjardins, on m'offre d'être responsable d'une firme de courtage à Montréal. Je vais avoir mon « input » dans tous les aspects de l'entreprise, ce qui n'était pas le cas auparavant. »

À la une

Le titre de Sonder recule légèrement à sa première journée en Bourse

Il y a 41 minutes | Denis Lalonde

Sonder a officiellement fait son entrée au Nasdaq mercredi après sa fusion avec la SPAC Gores Metropoulos II.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour il y a 3 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Marchés: l'Europe reste prudente avant l'ouverture à Wall Street qui s'annonce en hausse selon les contrats à terme.

Bourse: Wall Street termine dans le rouge, correction pour le Nasdaq

Mis à jour le 19/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse.