Les résultats donneront le ton à la Bourse pour 2010

Publié le 23/10/2009 à 12:25

Les résultats donneront le ton à la Bourse pour 2010

Publié le 23/10/2009 à 12:25

Graphique : Les Affaires

Les résultats financiers du troisième trimestre seront déterminants pour la poursuite du marché haussier.

" Les résultats et les prévisions que fourniront les entreprises pour les prochains trimestres vont façonner la confiance des investisseurs et donner le ton à la Bourse en 2010 ", écrit l'équipe de recherche de TD Waterhouse.

Le rebond de plus de 50 % des Bourses depuis mars fait en sorte que les titres sont plus généreusement évalués, car les investisseurs parient sur une reprise de la croissance de leurs bénéfices.

Des premiers résultats prometteurs

Les derniers résultats trimestriels dévoilés par des sociétés américaines phares sont encourageants. Apple, Google et Caterpillar, entre autres, ont annoncé un bénéfice supérieur aux prévisions. " Le spectacle aux États-Unis s'amorce plutôt bien, car plus de trois quart des premières sociétés du S&P 500 qui ont dévoilé leurs résultats ont dépassé les attentes ", indique Peter Buchanan, économiste principal, chez Marchés mondiaux CIBC.

Les résultats du troisième trimestre seront un important indicateur de la capacité des sociétés canadiennes à absorber les pressions concurrentielles résultant de la nouvelle envolée du huard, dit M. Buchanan.

Il prévoit pour le troisième trimestre un déclin de 31 % des bénéfices des entreprises du S&P/TSX par rapport au troisième trimestre de 2008, et de 22 % de ceux des sociétés du S&P 500.

M. Buchanan prévoit que les technologies de l'information seront le secteur canadien qui affichera les meilleurs résultats rapport à l'année dernière. La croissance reposera surtout sur Research In Motion, qui compte pour environ 83 % du secteur des technologies à Toronto.

Le secteur financier devrait aussi profiter du raffermissement des bénéfices des banques et des assureurs, selon l'économiste.

Baisse moins prononcée aux États-Unis

La baisse des bénéfices au troisième trimestre devrait être moins prononcée aux États-Unis qu'au Canada.

La Financière Banque Nationale prévoit que les bénéfices du S&P/TSX chuteront de 39,2 %, comparativement à 22,6 % pour le S&P 500.

La différence s'explique principalement par la prépondérance des pétrolières et des financières dans le TSX (elles comptent pour 59 % de l'indice). " Il faut se rappeler qu'au troisième trimestre de 2008, le baril de pétrole a atteint un sommet à 147 $ US. Cette année, le prix de l'or noir a été près de deux fois inférieur durant tout le trimestre. C'est donc normal que les bénéfices canadiens soient moins élevés ", dit Pierre Lapointe, stratège à la Financière Banque Nationale.

Par ailleurs, les bénéfices des sociétés financières américaines devraient croître de 98 % par rapport au troisième trimestre de 2008, prévoit M. Lapointe. " Les financières américaines ont subi des pertes astronomiques l'an dernier. Il leur est donc facile d'améliorer leurs résultats. "

Et même si le prix de l'or atteint des sommets depuis quelques semaines, il est risqué de miser sur une forte croissance des bénéfices des sociétés aurifères. " Lorsque le prix de l'or est très élevé, les programmes de couverture qu'elles achètent pour parer à une baisse des prix deviennent coûteux et peuvent rogner une grande partie des bénéfices. "


À la une

Ce qui cloche avec l'expérience voyageur à l'aéroport de Montréal

Il y a 6 minutes | Daniel Lafrenière

BLOGUE INVITÉ. Comment se fait-il que l'expérience soit plus fluide à Paris qu'à Montréal?

À surveiller: Bombardier, Pfizer et BMO

Il y a 47 minutes | Charles Poulin

Que faire avec les titres Bombardier, Pfizer et BMO? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 08:56 | Refinitiv

Bénéfice pour la RBC, la CIBC et la TD, acquisition pour Broadcom, Telus retire son offre pour Appen.