Carl Simard: le Medici bien d'ici


Édition de Novembre 2020

PROFIL D'INVESTISSEUR. Carl Simard a beau avoir l’âge de la retraite, il n’a pas encore l’intention de la prendre pour autant. Président de Medici, qu’il a cofondée avec sa conjointe Dany Foster en 2008, il continue de s’impliquer dans son entreprise et mettra bientôt un pied dans le milieu universitaire. Survol d’une longue carrière. 

Son cabinet gère 900 millions de dollars (M$) qui lui ont été confiés par 650 familles. Si on ne lui avait pas posé la question en fin d’entrevue, Les Affaires Plus ne l’aurait peut-être jamais appris. C’est que Carl Simard, au contraire d’autres gestionnaires qui s’empressent de discuter des montants qu’ils gèrent, avoue ne pas avoir vraiment de rêves de grandeur. « Je ne parle pas de mes actifs sous gestion par moi-même parce que ça ne m’intéresse pas, dit-il. On ne mesure pas notre succès par notre taille. On ne veut pas être la plus grosse firme ; juste la meilleure. »

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine à un record

Mis à jour le 23/07/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés pourraient a terminé sur un gain hebdomadaire malgré un plongeon lundi.

Titres en action: Magna International, American Express, Kimberly-Clark...

Mis à jour le 23/07/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Bourse: Wall Street termine à un record

Mis à jour le 23/07/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés pourraient a terminé sur un gain hebdomadaire malgré un plongeon lundi.

Titres en action: Magna International, American Express, Kimberly-Clark...

Mis à jour le 23/07/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les internautes préfèrent «lire» vos vidéos

23/07/2021 | Catherine Charron

Le trois quart des internautes préfèrent consulter une vidéo sous-titrée en mode sourdine sur leur appareil mobile.