2e rang : Banque Scotia

Publié le 21/01/2011 à 18:01, mis à jour le 21/01/2011 à 14:39

2e rang : Banque Scotia

Publié le 21/01/2011 à 18:01, mis à jour le 21/01/2011 à 14:39

Par Jean Gagnon

[Photo : Bloomberg]

Total : 22 points

Une augmentation de 16,01 % depuis un an

Étant la mieux diversifiée à l'international - elle possède 1 700 bureaux et succursales dans plus de 50 pays -, la Banque Scotia profitera le plus de la reprise économique mondiale, estime Jean Duguay, directeur des placements pour le Groupe Eterna, qui en fait son premier choix.

Au lieu de se développer aux États-Unis, la Scotia privilégie l'Amérique latine. Et elle vient d'ajouter l'Uruguay en faisant l'acquisition de la banque privé Nuevo Banco Comercial and Pronto, la troisième plus importante du pays quant aux prêts à la consommation.

La Scotia est reconnue pour ses investissements importants au Mexique. Et plus récemment, elle a mis un pied à Puerto Rico et en Thaïlande. On ne peut plus douter de l'importance des activités internationales de la Scotia, croit également Stephen Gauthier, stratège et gestionnaire de portefeuille principal chez Valeurs mobilières FIN-XO. " Elles représentent le tiers des bénéfices totaux de la banque ", précise-t-il. Au cours du dernier trimestre terminé le 31 octobre, les bénéfices provenant de ces activités ont atteint 363 millions de dollars (M$), en hausse de 28 % par rapport à l'année précédente, alors que les opérations bancaires canadiennes ont généré des profits de 567 M$, en hausse de 13 %.

Mais il y a plus, selon Jean Duguay. L'acquisition en novembre de la totalité des actions de Patrimoine Dundee lui confère une place de choix dans le secteur de la gestion de patrimoine. Elle se classe maintenant troisième à ce chapitre derrière la Royale et la CIBC. C'est plus de 78 milliards d'actifs sous gestion en incluant les fonds communs Dynamique. " Parce qu'il s'agit d'un secteur à faible risque, cette expansion dans la gestion de patrimoine diminuera la volatilité de ses profits ", dit M. Duguay. De quoi plaire aux investisseurs.

La Banque Scotia a également annoncé qu'elle désirait maintenant verser de 40 à 50 % de ses bénéfices en dividendes, plutôt que de 35 à 45 %. Cela augmente la probabilité d'une hausse du dividende tôt en 2011, selon Peter Routledge, de Financière Banque Nationale.

À la une

«Au secours, je n'ai plus une minute à moi!»

MAUDITE JOB! «Je suis toujours à la course, toujours en retard, toujours à bout de souffle. Vite, une solution!»

La croissance des États-Unis en 2021 au plus haut en 37 ans

Il y a 26 minutes | AFP

Le produit intérieur brut (PIB) de la première économie mondiale a augmenté de 5,7% en 2021.

Début des essais sur les humains d'un vaccin contre le VIH utilisant l'ARN messager

Il y a 30 minutes | AFP

Cet essai dit de phase 1 sera réalisé aux États-Unis sur 56 adultes en bonne santé et séronégatifs.