Les projections financières: au-delà des chiffres

Publié le 19/08/2022 à 10:00

Les projections financières: au-delà des chiffres

Publié le 19/08/2022 à 10:00

Par Institut québécois de planification financière
Des documents financiers

Certaines variables ne sont pas statiques et demandent une explication pour mieux interpréter le résultat de la projection du plan financier. (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Vous avez un plan financier? Bravo, mais sachez que l’évolution réelle de votre patrimoine ne sera pas identique au plan présenté, même si vous avez passé plusieurs heures à élaborer les hypothèses avec votre conseiller. Certaines variables ne sont pas statiques et demandent une explication pour mieux interpréter le résultat de la projection. En voici quelques-unes.

 

Le budget

Le budget est sans conteste l'outil par excellence pour mieux gérer ses revenus. En effet, il permet de savoir d’où vient l’argent et où il s’en va, pour un meilleur contrôle des flux monétaires. Cet exercice est pertinent pour évaluer le moment présent. Mais dans une projection financière, les dépenses doivent être extrapolées pendant plusieurs années.

Idéalement, on devrait apporter des ajustements au budget futur pour mieux refléter les dépenses à un moment précis. Par exemple, les dépenses pour les enfants pourraient diminuer lorsqu’ils quitteront la maison, alors que celles pour les soins de santé pourraient augmenter avec l’âge. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire de budget, mais plutôt qu’il doit être bien planifié lorsqu’on le projette sur plusieurs années.

 

Rendement

Lorsqu’on fait une projection financière, il faut estimer le taux de rendement futur des investissements. Les projections sont généralement linéaires, c’est-à-dire que pour simplifier, elles estiment que le rendement est identique chaque année. En réalité, le rendement n’est pas identique chaque année, et, par conséquent, les valeurs réelles des investissements vont différer de celles projetées.

Pour éviter que la valeur projetée et la valeur réelle aient un trop grand écart au bout de quelques années, il est important de bien déterminer le taux de rendement à utiliser dans les projections.

L’IQPF et FP Canada publient annuellement des Normes d’hypothèses de projection qui ont pour but d’aider les professionnels à élaborer des projections libres de biais ou préjugés potentiels. Elles proposent notamment des taux de rendement pour divers types de placements à utiliser dans les projections à long terme.

 

Durée de projection

Lorsqu’il s’agit de faire une projection de retraite, la date de fin est généralement le décès. Nous allons tous mourir un jour, mais déterminer exactement l’année du décès pour planifier la retraite est un exercice très difficile. Une approche prudente serait de choisir une durée en fonction de la probabilité de survie.

Les Normes d’hypothèses de projection mentionnées précédemment proposent d’utiliser une période de projection où la probabilité de survie n’excède pas 25 %. Cela ne veut pas dire que c’est le moment précis où la personne décédera, mais plutôt qu’il y a une chance sur 4 d’être encore en vie à ce moment. Ainsi, on ne cherche pas la date de décès, mais plutôt une date où il y a une petite probabilité d’être encore en vie.

 

Fiscalité - le décaissement optimal à la retraite

Retirer des REER avant l’âge obligatoire, profiter des crédits d’impôt à la retraite et procéder au fractionnement des revenus de pension sont quelques stratégies qui permettent de profiter au maximum de la fiscalité canadienne. Toutefois, il faut aussi tenir compte du fait que la fiscalité évolue avec le temps, et cela pourrait facilement rendre caduques les stratégies de décaissement mises en place.

De plus, la plus-value de ces stratégies est bien souvent plus petite qu’on ne le pense. Rien n’empêche de faire de multiples scénarios de décaissement pour trouver la recette magique, mais si les règles fiscales changent en cours de route, cela pourrait se solder par une perte par rapport à ce qui était prévu. Espérons qu’elle sera aussi marginale.

En conclusion, un plan financier doit aller au-delà des chiffres. Un planificateur financier pourra vous aider à non seulement bâtir votre plan, mais aussi à l’interpréter pour vous.

 

David Truong, CIWM, Pl. Fin., M. Fisc.

 

Sur le même sujet

Londres ouvre les vannes budgétaires pour contrer inflation et récession

23/09/2022 | AFP

La réaction des marchés, inquiets des effets secondaires du remède sur les finances publiques, a été très négative.

De nouvelles mesures fiscales rapporteraient 5,3G$ sur cinq ans

C'est ce qu'estime le directeur parlementaire du budget concernant deux mesures ciblant les institutions financières.

À la une

Choisir la collaboration plutôt que les profits

Le modèle des communs, c'est sortir de l'idée qu'on peut faire de l'argent sur des besoins de subsistance.

Mondial-2022: aller ou pas au Qatar? L'onéreux dilemme des commanditaires.

12:52 | AFP

Est-il opportun pour une marque de s’afficher au Mondial-2022?

Les pénuries de personnel et l'épargne devraient amortir la récession, croit Deloitte

Il y a 36 minutes | La Presse Canadienne

Certains signes précurseurs d’un ralentissement sont déjà visibles.