Douze leçons sur l’argent (et la vie) de Warren Buffett et Charlie Munger

Publié le 09/12/2022 à 14:30

Douze leçons sur l’argent (et la vie) de Warren Buffett et Charlie Munger

Publié le 09/12/2022 à 14:30

Warren Buffett et Charlie Munger, durant l'assemble annuelle des actionnaires 2019 de Berkshire Hathaway. (Photo: Getty Images)

Un texte de Harwood Kelly, CFA, président de Morningstar Reseach. Il supervise les opérations mondiales de la firme dans les domaines de la recherche sur les gestionnaires et sur les actions. Il possède des actions de Berkshire Hathaway et de Morningstar.

Il m’est facile de dresser une liste des idées de Warren Buffett et de son partenaire Charlie Munger à Berkshire Hathaway qui ont influencé ma propre façon de penser et celle des inconditionnels de Warren Buffett ici à Morningstar.

La chose la plus difficile à faire, c’est d’en limiter la liste à seulement 12. La voici quand même:

1) Soyez sceptiques vis-à-vis d’instruments financiers hors du commun

Warren Buffet et Charlie Munger ont été de constants critiques des produits dérivés, des obligations catastrophes, des cryptomonnaies et d’autres types d’«innovations» financières. La manière dont ils dirigent Berkshire Hathaway reflète cette prudence. La société a un endettement très faible et dispose d’un gros coussin d’argent liquide et de placements, approche qui a influencé la façon dont Morningstar gère son propre bilan. Le scepticisme vis-à-vis de la créativité de Wall Street dans le développement de nouveaux produits a influencé nos analystes au fil des années face au dernier produit épatant des gestionnaires d’actifs ou des banques d’investissement.

Une de mes citations préférées de Warren Buffett est : «si vous jouez au poker depuis une heure et demie et ne savez toujours pas qui est la poire, eh bien la poire, c’est vous!» Malheureusement, l’industrie financière est pleine d’acteurs qui sont impatients de vous faire jouer avec leurs règles à eux, toujours moyennant des frais d’initiation importants. À ce jour, j’admets que je n’ai jamais acheté ou vendu une seule option, vendu une action à découvert, acheté un FNB à triple rendement inverse ou un fonds à 130/30, tripatouillé des billets structurés ou investi dans une rente variable. La simplicité est une bonne chose. Elle réduit certainement les coûts.

 

2) L’inflation est une autre raison de privilégier les bastilles économiques

À la une

Mieux «vendre» la taxe carbone face au mensonge conservateur

Édition du 10 Avril 2024 | Jean-Paul Gagné

DROIT AU BUT. La taxe carbone du gouvernement canadien est passée de 65 $ à 80 $ la tonne le 1er avril.

Budget fédéral 2024: Ottawa offrira aux PME des remises sur la tarification du carbone

BUDGET FÉDÉRAL 2024. Ce sont 2,5G$ que s'apprête à distribuer le gouvernement fédéral.

Première en 100 ans: un citoyen sera semoncé aux Communes

Il y a 4 minutes | La Presse Canadienne

Il s'agit là de la plus récente retombée du programme ArriveCan.