Des conseils pour gérer les finances en solo

Publié le 25/11/2022 à 09:40

Des conseils pour gérer les finances en solo

Publié le 25/11/2022 à 09:40

Par Institut québécois de planification financière

Les célibataires ne bénéficient pas des «économies d’échelles» de ceux qui vivent à deux. (Photo: 123RF)

Le Québec est le champion au Canada quant au nombre de personnes vivant seules. En 2021, 19% de la population québécoise vivait en mode solo selon Statistique Canada. Or, vivre seul affecte le portefeuille du célibataire. Voici quelques conseils à envisager si vous êtes dans cette situation.

Détenir un fonds d’urgence

La première tâche à laquelle les personnes seules devraient s’atteler est la constitution d’un fonds d’urgence. En effet, elles sont plus vulnérables, car elles ne peuvent compter que sur un seul revenu. Face à un imprévu financier (perte d’emploi, réparation urgente, etc.), elles ont plus de chances de se retrouver rapidement dans une situation indésirable. Un bon point de repère est d’économiser l’équivalent de trois à six mois de salaire en cas d’urgence.

Avoir un budget

Le budget est un outil fort utile pour savoir où va notre argent et garder le contrôle sur nos dépenses. C’est encore plus important pour les personnes vivant seules, car à salaire égal, une personne célibataire doit consacrer une plus grande partie de son budget pour payer les dépenses courantes. Les célibataires consacrent la moitié de leur budget aux trois principaux postes de dépenses courantes : le logement, l’alimentation et le transport. Ceux-ci accaparent 53% du budget des femmes et près de 48% de celui des hommes.

Il est donc important d’avoir un budget et de le respecter, car les célibataires ne bénéficient pas des «économies d’échelles» de ceux qui vivent à deux.

 

Être suffisamment assuré

Étant seuls pour subvenir à leurs besoins, les célibataires doivent apporter une attention particulière au niveau des protections d’assurances individuelles.

En particulier, il est fortement recommandé d’avoir une assurance invalidité, car les personnes seules ne peuvent compter que sur un seul salaire.

En revanche, l’assurance vie est souvent jugée moins importante chez un célibataire sans enfant, car personne ne compte sur son revenu pour vivre.

 

Avoir un plan financier

Certaines personnes seules peuvent se sentir plus vulnérables et être préoccupées par la gestion de leurs avoirs à la retraite. Pour un célibataire, avoir un plan financier est comme avoir les deux mains sur le volant de sa destinée financière. Pour la retraite, on estime qu’une personne célibataire devra épargner environ 70% du montant qu’épargne un couple sans enfants afin d’adopter le même style de vie qu’eux. Pour cette raison, il est important d’avoir un plan, de commencer à épargner le plus tôt possible et d’investir davantage d’argent dans un compte à l’abri de l’impôt (REER ou CELI) pour maximiser l’épargne-retraite le plus adéquatement possible.

 

Penser à votre fin de vie

En cas de décès, la personne vivant seule ne peut pas compter sur un conjoint pour s’occuper de ses biens. Mieux vaut donc établir soi-même ses dernières volontés et la proportion des biens à léguer aux proches, car en l’absence de testament, les biens seront répartis selon les dispositions de loi.

Évidemment, pour les mêmes raisons, il est important d’avoir un mandat de protection afin de choisir la personne qui prendra les décisions pour vous si vous ne pouvez plus le faire vous-même.

Dans ce processus, il est important de s’entourer de professionnels comme un planificateur financier ou une planificatrice financière, qui saura vous épauler afin de prendre les meilleures décisions pour vivre le plus sereinement possible vos finances en solo.

Pascal Duguay, Pl. Fin., MBA

 

Sur le même sujet

Vos attentes peu claires minent la mobilisation de votre équipe

27/01/2023 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. «Un manque de clarté des rôles rend tous les autres éléments d'engagement moins efficaces».

Santé mentale: trois trucs pour un retour au travail en douceur

25/01/2023 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. L'employeur doit préparer le retour au travail progressif dès le départ de son employé.

À la une

Un nouveau modèle d’usine intelligente pour votre entreprise

28/01/2023 | François Normand

ANALYSE. Deloitte lance une usine à Montréal qui fait la démonstration d’activités d’entreposage et de fabrication 4.0.

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.