Se débarrasser de ses dettes une bonne fois pour toutes

Publié le 25/01/2019 à 09:39

Se débarrasser de ses dettes une bonne fois pour toutes

Publié le 25/01/2019 à 09:39

Par Institut québécois de planification financière

AFFAIRES PLUS. La principale préoccupation de près du tiers des Québécois est le remboursement de leurs dettes, révélait un sondage de l’IQPF en octobre dernier. Parmi les personnes sondées, 23 % disaient d’ailleurs que les questions financières leur causent parfois de l’insomnie.

Vous avez sûrement déjà entendu les termes « bonnes dettes » et « mauvaises dettes ». Pour qu’une dette soit considérée comme bonne, elle doit avoir été contractée pour réaliser un objectif financier à long terme ou encore, pour générer un revenu supérieur à ce que la personne a actuellement. Les mauvaises dettes, c’est tout le reste. Il y a bien entendu des situations dans la vie qui font en sorte qu’une personne doit contracter cette mauvaise dette.

Voici quatre étapes à suivre pour se débarrasser de ses dettes une bonne fois pour toutes.

1. Se demander ce qui motiverait à réduire ses dettes. C’est l’étape la plus importante du processus. Lorsqu’une personne est suffisamment motivée, elle sera engagée dans le processus et respectera les ajustements à faire.

Rappelez-vous du moment où vous avez décidé d’obtenir votre diplôme collégial, de perdre du poids ou encore d’arrêter de fumer : c’est la volonté et la motivation qui vous ont permis d’atteindre votre objectif. Cette étape est souvent négligée et il est alors facile de retomber dans ses vieilles habitudes.

Les sources de motivation peuvent être aussi simples que de vouloir être moins stressé par ses finances. La motivation peut aussi être plus positive, comme par exemple épargner pour voyager ou encore pour acheter sa première maison. À vous de trouver les sources de motivations qui feront la différence. 

2. Faire l’inventaire de ses dettes, déterminer ce qui est une bonne et une mauvaise dette. Commencez par payer plus rapidement les dettes qui vous coûtent le plus cher en intérêts et fixez-vous un échéancier pour les payer. C’est là que l’étape 1 rentre en jeu. La force de votre source de motivation vous aidera à accepter de faire certains sacrifices (car oui, il y en aura sûrement à faire) pour atteindre votre objectif.

3. Prendre la décision de ne plus accumuler de mauvaises dettes, surtout les dettes de consommation. Vous ne faites un achat que lorsque vous avez l’argent en poche. Il serait inutile de payer ses mauvaises dettes de la poche gauche pour s’endetter de la poche droite.

4. Faire un budget et le respecter. Le budget est à la base d’une saine gestion de vos finances personnelles. Plusieurs outils en ligne gratuits (par exemple : www.mint.com) existent pour vous aider à faire cet exercice et suivre ainsi vos dépenses et vos revenus. Dans un budget, vos revenus doivent dépasser vos dépenses. Si ce n’est pas le cas, vous avez des décisions à prendre. Dans un premier temps, vous devez suivre vos dépenses et vous assurer que ce que vous inscrivez à votre budget correspond à la réalité. Souvent, les gens ne savent pas comment leur argent est dépensé et c’est là ou le budget peut aider à y voir plus clair. C’est à cette étape que des surprises peuvent apparaître, par exemple les montants qui sont dépensés pour le lunch ou encore le café avant de se rendre au travail.

Décider de réduire ses dettes et passer à l’action sont deux choses différentes. En ce début d’année, la priorité financière de beaucoup de Québécois est de réduire leurs dettes et ceux qui réussiront à le faire devront changer plusieurs habitudes financières.

Amine Chbani, MBA, Pl. Fin.

 

À la une

Oui, prédire vos ventes, c'est possible

04/08/2021 | Hugues Foltz

BLOGUE INVITÉ. Depuis le début de la pandémie, on a pu constater la rareté soudaine de plusieurs biens de consommation.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé après des chiffres décevants sur l'emploi

Mis à jour le 04/08/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Seul le Nasdaq est demeuré en territoire positif à la fin de la séance.

Titres en action: Stingray, Great-West, General Motors, Honda, Toyota, Sony

Mis à jour le 04/08/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.