Assurance invalidité: les pièges à éviter

Publié le 17/09/2021 à 10:00

Assurance invalidité: les pièges à éviter

Publié le 17/09/2021 à 10:00

Par Institut québécois de planification financière
Une dame malade sur un lit d'hôpital.

(Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. La vie est remplie d’imprévus, malheureusement pas toujours positifs. Saviez-vous que l’invalidité est l’un des plus gros risques financiers auxquels une personne peut faire face avant sa retraite? Se retrouver dans l’incapacité de travailler, pour plusieurs mois ou plusieurs années, peut apporter son lot de problèmes quotidiens. Survivre physiquement est une chose, mais survivre financièrement en est une autre. Si vous avez une assurance invalidité, votre tourment s’en trouvera allégé, pour peu que vous ayez pris soin d’éviter les pièges suivants.

 

Piège # 1 : Sous-estimer le risque d’avoir une invalidité

« Ça n’arrive qu’aux autres ». Beaucoup de gens se répètent ces paroles, croyant qu’ils ont peu de chance que cela ne leur arrive… comme quelque chose qui n’arrive qu’aux autres.

Mal-aimé parmi les produits d’assurance et souvent négligée par plusieurs travailleurs, l’assurance invalidité est pourtant essentielle. Elle permet de bénéficier d’une source de remplacement de revenu lorsque vous êtes dans l’incapacité de travailler pour cause de maladie ou d’accident.

Et les statistiques démontrent que le risque est là. Au Canada, 1 travailleur sur 3 âgé de 30 à 64 ans vivra une période d’invalidité au cours de sa carrière. C’est un pensez-y-bien!

 

Piège # 2 : Reporter l’achat d’une assurance invalidité

La nature humaine fait que nous remettons souvent à plus tard les choses qui nous déplaisent. Ne tombez pas dans ce piège, car cela pourrait avoir de graves conséquences sur vos finances.

Il faut savoir que plusieurs facteurs (état de santé, âge, type d’emploi, sexe, etc.) sont évalués par les assureurs pour déterminer le coût des primes d’assurance invalidité. Plus vous attendez, donc plus vous vieillissez, plus l’assurance invalidité devient chère. De plus, vous courez le risque d’avoir un problème de santé entretemps qui pourrait rendre votre prime encore plus dispendieuse ou même vous rendre inadmissible à l’assurance invalidité, à cause de vos antécédents médicaux. Dans tous les cas, il est rarement payant d’attendre.

 

Piège # 3 : Avoir une assurance inadaptée à ses besoins

Au Québec, plusieurs assureurs offrent des contrats d’assurance invalidité, mais il serait faux de croire que tous les produits sont identiques. D’une police à l’autre, la définition de l’invalidité peut varier, le délai de carence peut être différent, le calcul des prestations versables selon le revenu peut se faire différemment, etc.

Il est donc important de vérifier avec un conseiller en sécurité financière ou un planificateur financier que votre police est adaptée à votre situation personnelle et financière. Une police bien adaptée vous évitera un stress supplémentaire en cas d’invalidité.

 

Erreur # 4 : Ne pas réévaluer ses besoins périodiquement

La vie évolue rapidement, et on oublie souvent à quel point il est important de prendre quelques minutes pour s’assurer que ses protections d’assurance répondent toujours à ses besoins. Si vous venez de vous marier, vous avez eu un bébé, vous avez acheté une propriété, vous avez changé d’emploi ou vous avez vécu un autre événement de vie important récemment, le moment est idéal pour réévaluer votre assurance invalidité avec l’aide d’un professionnel.

La poule aux œufs d’or

En conclusion, n’oubliez pas que c’est vous la poule aux œufs d’or. Votre capacité de gagner un revenu est de loin votre atout le plus précieux et il serait grave de ne pas bien le protéger. Vous devez y voir dès aujourd’hui!

 

Pascal Duguay, Pl. Fin., MBA

 

Sur le même sujet

Assurance habitation: êtes-vous sûr d’être bien couverts?

Édition de Octobre 2021 | Claudine Hébert

FINANCES PERSO. Votre propriété est-elle suffisamment assurée en cas de sinistre ?

La protection des régimes de retraite devra encore attendre

Édition du 13 Octobre 2021 | Jean François Venne

ASSURANCES COLLECTIVES ET RÉGIMES DE RETRAITE. Les récentes élections fédérales ont mis fin au parcours d’un projet...

OPINION Les assureurs surveillent le sous-diagnostic
Édition du 13 Octobre 2021 | Jean François Venne
Comment se porte la santé mentale des assurés?
Édition du 13 Octobre 2021 | Jean François Venne
Un nouveau régime de retraite qui coupe la poire en deux
Édition du 13 Octobre 2021 | Jean François Venne

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

15/10/2021 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.