Achat d’une assurance vie: voici les pièges à éviter

Publié le 08/07/2022 à 10:30

Achat d’une assurance vie: voici les pièges à éviter

Publié le 08/07/2022 à 10:30

Par Institut québécois de planification financière

Plusieurs facteurs tels que l’état de santé, l’âge, le type d’emploi et le sexe, parmi d’autres, sont évalués par les assureurs pour déterminer le montant des primes que vous devrez verser en souscrivant à une police d’assurance vie. (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Selon l’Association canadienne des compagnies d’assurance de personnes, quelque 22 millions de Canadiens disposeraient d’une assurance vie dont la couverture totalise 5,1 milliards de dollars en 2021. Cela représente une couverture de 442 000 $ par ménage, soit cinq fois le revenu moyen de celui-ci.

Étant donné que le paiement d’une réclamation d’assurance est non imposable, l’assurance vie devient un outil intéressant pour aider vos proches à faire face à de possibles répercussions financières suivant votre décès. Cependant, il existe un certain nombre de pièges à connaître au sujet de l’assurance vie qui pourrait affecter votre sécurité financière.

 

Piège no1: Reporter l’achat d’une assurance vie

Pour le bien-être financier de vos êtres chers, mieux vaut prendre une assurance vie dès que possible. Plus vous êtes jeune, plus le coût de votre prime sera avantageux, quel que soit le type de protection choisie (temporaire ou permanente).

Plusieurs facteurs tels que l’état de santé, l’âge, le type d’emploi et le sexe, parmi d’autres, sont évalués par les assureurs pour déterminer le montant des primes que vous devrez verser en souscrivant à une police d’assurance vie.

Donc, si vous reportez l’achat d’une police, celle-ci sera plus onéreuse. Puis, si vous avez préalablement connu un ennui de santé, soit que le coût de votre police sera encore plus dispendieux ou il vous en sera tout simplement impossible d’en acquérir une en raison des antécédents médicaux. Dans tous les cas, il n’est jamais conseillé d’attendre.

 

Piège no2: Ne pas (ré) évaluer ses besoins dans le temps

Le montant de votre protection en assurance vie devrait être établi afin d’adéquatement maintenir le coût de vie de votre famille advenant votre décès. Toutefois, il faut se rappeler que ce coût évoluera selon si vous vous êtes marié, avez eu un bébé, acheté une propriété, changé d’emploi ou vécu tout autre événement de vie important récemment.

Dans de tels cas, le moment est venu pour réévaluer votre assurance vie avec l’aide d’un professionnel.

 

Piège no3: ne pas avoir désigné de bénéficiaire

Le bénéficiaire est la personne que vous nommez pour recevoir les prestations de votre police d’assurance au moment de votre décès. Il est important de désigner un bénéficiaire pour chaque police d’assurance vie que vous achetez. Si vous ne le faites pas, votre assureur conclura que votre bénéficiaire par défaut est votre succession.

Si votre bénéficiaire est votre succession:

 

  • la prestation de décès fait partie de votre succession ;
  • la prestation peut faire l’objet de réclamation de la part de vos créanciers pour rembourser vos dettes ;
  • la prestation de décès est attribuée conformément aux dispositions de votre testament.

À noter que vous pouvez désigner un bénéficiaire secondaire ou subsidiaire. Il s’agit de la ou des personnes qui recevront le montant d’assurance vie acheté si le bénéficiaire désigné décède avant vous ou en même temps que vous.

Il est bon de revoir de temps à autre vos désignations de bénéficiaires et de les mettre à jour au besoin.

Piège no 4: Ne pas comprendre ce que vous achetez

Un dernier conseil: si vous ne comprenez pas ce que vous désirez acheter, n’achetez pas! Le vocabulaire utilisé dans l’industrie peut en décourager plus d’un et certains termes peuvent prêter à confusion. Or, toutes ces notions doivent être bien maîtrisées pour faire un choix éclairé.

Et c’est justement le rôle du conseiller en sécurité financière qui est là pour vous accompagner dans l’univers de l’assurance de personnes. Il se doit d’être disponible pour répondre à vos questions et être en mesure de vulgariser les notions qui vous semblent plus complexes.

Prenez le temps nécessaire pour comprendre la police à laquelle vous voulez souscrire, car la santé financière de vous et de votre famille en dépend!

Pascal Duguay Pl. Fin, MBA

 

Sur le même sujet

La tempête «Fiona» met en lumière la fragilité des réseaux électriques

«Une partie du problème est qu’il y a un manque d’entretien général des lignes et des poteaux.»

Assurances: Fiona pourrait avoir causé des pertes assurées records de 700 M$

L'ouragan Fiona sera probablement vu comme l’un des plus grands événements catastrophiques pour la région.

À la une

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, courant acheteur après un mois catastrophique

Mis à jour il y a 27 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé sur un gain de plus de 400 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour il y a 36 minutes | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: BRP, Park Lawn Corporation et Dialogue Technologies de la Santé

09:59 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de BRP, Park Lawn Corporation et Dialogue? Voici quelques recommandations d'analystes.