Métavers : votre entreprise est-elle prête pour la prochaine révolution numérique?

Publié le 21/07/2022 à 00:01

Par Accenture

Par Claude Chaffiotte et Nicolas Tulinski

Vous dirigez une entreprise ou intervenez dans des décisions d’affaires au quotidien? Dans un monde changeant et de plus en plus hybride, il s’avère essentiel de saisir les enjeux des univers virtuels de demain, notamment pour enrichir l’expérience de vos clients et de vos employés. Si les termes métavers et WebMoi ne vous sont pas familiers, lisez cet article présenté par Accenture!

À l’heure actuelle, le métavers est sans contredit un sujet phare. Le 9 juin dernier au Palais des congrès de Montréal, une conférence intitulée « Rendez-vous dans le métavers » a eu lieu dans le cadre du Salon connexion. Animée par Nicolas Tulinski, gestionnaire sénior, responsable pratique infonuagique Québec, et Claude Chaffiotte, directeur général d’Accenture Song au Québec, la présentation a suscité beaucoup d’intérêt et de réactions de la part des participants. Voici un survol du contenu présenté.

Le métavers : son évolution et ses possibilités futures

L’évolution des technologies a franchi quatre étapes majeures au fil des décennies, soit l’Internet des données (années 1990), des personnes (années 2000), des objets (années 2010) et des lieux (années 2020). Ainsi, pour Mark Zuckerberg, le métavers se définit comme étant « le nouveau chapitre d’Internet ».

Le paysage numérique actuel connaît une croissance fulgurante depuis quelques années. De plus en plus de gens passent des milliards d’heures en ligne via les plateformes de jeux, d’achats et de visioconférences ainsi que dans les communautés virtuelles et les réseaux sociaux.

Parmi les acteurs clés du métavers se trouvent les « centralisés » et les « décentralisés ». Les premiers comportent leurs propres règles, actifs, etc., lesquels ne sont pas disponibles hors de la plateforme (ex. : Roblox, Facebook). Les seconds sont plutôt des plateformes permettant des achats et des échanges pouvant être utilisés à l’extérieur de celles-ci (ex. : RTFKT, Zed).

Pour les consommateurs, le métavers offre une foule de possibilités qui les intéressent : magasiner, travailler, se divertir, s’exprimer, socialiser, etc. Les prochaines expériences virtuelles immergeront profondément leurs sens, leurs émotions et leurs mouvements alors qu’ils s’engageront avec des biens virtuels dans des espaces tridimensionnels persistants. Parallèlement, les nouvelles économies, les modèles commerciaux, les devises (cryptomonnaies), les réglementations, les opportunités — et les risques! — augmenteront.

4 tendances technologiques relatives au métavers

Dans le cadre d’un sondage réalisé par Accenture auprès de 253 dirigeants d’entreprises canadiennes et 500 consommateurs, les 4 axes qui construiront la base du métavers ont été révélés :

1. Le WebMoi (s’intégrer au métavers) : le WebMoi est la fondation du Web 3.0. Les deux dernières années ont incité les entreprises à s’intéresser à de nouveaux modes d’expérience numérique et la population a commencé à vivre virtuellement et à adopter une identité numérique comme jamais auparavant. Désormais, le métavers émerge comme une évolution naturelle joignant la conception actuelle d’Internet avec nos attentes envers lui à l’avenir. L’essor du métavers met également les entreprises au défi de transformer leur présence en ligne afin d’interagir avec les clients, les partenaires et le personnel.

2. Le monde programmable (notre planète, personnalisée) : cette tendance aborde la façon de plus en plus sophistiquée dont la technologie s’immisce dans nos environnements physiques. La convergence de la 5G, de l’informatique ambiante, de la réalité augmentée et des matériaux intelligents, notamment, modifie la manière dont les entreprises envisagent le monde physique.

3. L’irréel (transformer le synthétique en authentique) : bien que les êtres humains soient les principaux résidents des nouveaux mondes, des machines de plus en plus réelles et authentiques meublent graduellement nos environnements et les entreprises. Mais dans ce monde de réalité virtuelle et d’intelligence artificielle de plus en plus convaincants, nous devons nous poser la question sur ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Les hypertrucages (deepfake) nous forcent à toujours nous questionner, est ce que cette vidéo d’un président sur internet est réelle, ou bien un acte malveillant?

4. Calculer l’impossible (nouvelles machines, nouvelles possibilités) : nous sommes sur le point de redéfinir les frontières des industries traditionnelles en commençant à calculer « l’impossible ». La limite extrême du possible sur le plan informatique est en voie d’être troublée par l’émergence d’une nouvelle catégorie de machines. Qu’ils soient d’inspiration biologique ou quantiques, les nouveaux ordinateurs et calculateurs permettent aux entreprises de relever les immenses défis qui caractérisaient jadis l’essence de leurs industries.

S’intéresser au métavers sans tarder est crucial pour toutes les entreprises. Pour découvrir les possibilités numériques de demain et en savoir plus sur le métavers, découvrez les tendances technologiques d'Accenture dès aujourd’hui!

 

À la une

Ce que je ferais de différent

BLOGUE INVITÉ. Après une quinzaine d’années en affaires, le Nicolas d’aujourd’hui est-il si différent?

American Airlines commande 20 avions supersoniques, mis en service en 2029

11:24 | AFP

Selon Boom, l'Overture, doté d'une capacité de 65 à 80 passagers, pourra atteindre Mach 1,7, soit environ 2 100 km/h.

Bourse: Wall Street hésitante et prudente

Mis à jour il y a 26 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'indice phare à Toronto se trouve en petite hausse.