Le RJCCQ et Desjardins misent sur le repreneuriat

Publié le 20/04/2022 à 00:01

Devant le risque élevé de fermeture pour de nombreuses entreprises québécoises en raison du manque de relève, le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) veut promouvoir le repreneuriat. Il s’associe avec le Mouvement Desjardins, qui compte plus d’une dizaine d’années d’expérience dans le domaine, pour lancer le Mouvement Repreneuriat.

« Notre expertise nous permet de guider autant le repreneur que le cédant dans les différentes étapes du transfert, explique Louis Roy, directeur transfert d’entreprise du Mouvement Desjardins. Nous collaborons avec un réseau de professionnels spécialisés. Notre accompagnement passe par l’appui de nos membres clients lors de leur réflexion, l’établissement de leur stratégie et leur plan de transfert, le montage financier, les enjeux légaux et fiscaux, par exemple. »

Au Québec, 21,5 % des entrepreneurs sont âgés de plus de 60 ans, rapporte le ministère de l’Économie et de l’Innovation. Comme la province compte 220 000 entreprises, 47 000 d’entre elles seront à vendre dans les prochaines années. Et la tendance s’est accélérée sous l’effet de la pandémie de COVID-19.

C’est du moins ce qu’observe Louis Roy. « La courbe est croissante, dit-il. On remarque cependant que de plus en plus de repreneurs se manifestent, notamment de jeunes professionnels qui veulent se lancer en affaires. »

Si ce constat semble être encourageant, des obstacles compromettent les transferts de propriété. D’une part, il n’y a pas assez de gens disposés à acquérir une entreprise. D’autre part, les personnes intéressées par le repreneuriat sont mal préparées, et les propriétaires cédants, peu enclins à annoncer la vente de leur entreprise.

Louis Roy, M.Sc., CPA, CGA, Directeur Transfert d’entreprise, Mouvement Desjardins

Le rôle du Mouvement Repreneuriat

Le Mouvement Repreneuriat a été mis sur pied précisément pour surmonter ces écueils. « Reprendre, c’est entreprendre. Le repreneuriat doit être valorisé », affirme Pierre Graff, le président-directeur général du RJCCQ.

Lancé à l’automne 2021, le Mouvement Repreneuriat vise à sensibiliser les jeunes gens d’affaires aux avantages de reprendre. Ils sont formés et mis aux faits des tenants et aboutissants d’un processus de reprise, qui comprend entre autres la réalisation d’études de marché, d’un montage financier et d’un plan de transition.

C’est avec ce bagage qu’ils rencontreront des dirigeants et dirigeantes qui cèdent leur entreprise à l’occasion de la tournée régionale du Mouvement Repreneuriat, qui aura lieu de mai à septembre en collaboration avec les jeunes chambres de commerce et ailes jeunesse locales. Le premier arrêt de la tournée se tiendra au Centre-du-Québec à Drummondville le 12 mai, puis le second aura lieu au Saguenay-Lac-Saint-Jean à Jonquière le 8 juin. La tournée visitera ensuite Lanaudière le 30 août et enfin la région de Montréal le 29 septembre. Pour plus de détails sur le programme et pour s’inscrire, cliquez ici.

Le but : que des discussions sur une possible reprise soient entamées et même que des liens soient créés.

Louis Roy est bien au fait de l’importance du facteur humain dans le succès d’un transfert. « Pour le cédant, c’est le travail d’une vie qui passe entre les mains d’une autre personne, dit-il. Il doit apprendre à laisser la place au repreneur. C’est la pérennité de l’entreprise qui est en jeu. D’où l’importance d’un plan de transfert clair. »

L’an 2 du Mouvement Repreneuriat

Convaincu de la pertinence du repreneuriat dans l’économie du Québec, le RJCCQ envisage déjà de prolonger le Mouvement Repreneuriat sur une deuxième année. « On doit continuer de valoriser le repreneuriat », insiste Pierre Graff.

Cette reconduction donnera la possibilité de sensibiliser de nouveaux acteurs, ou d’en convaincre d’autres qui hésitent encore à franchir le pas. « Nous voulons créer des vocations », ajoute le président-directeur général du RJCCQ.

Il en va de l’avenir économique du Québec.

À la une

Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie

Mis à jour le 17/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor

17/05/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Home Depot, Walmart

Mis à jour le 17/05/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.