Prendre le contrôle avec la vérification systématique

Publié le 09/01/2023 à 00:01

Par Fortinet

Il fut un temps où les réseaux d’entreprise étaient relativement simples. Leur périmètre clairement défini était protégé par une passerelle de sécurité qui agissait un peu comme la douve d’un château. À l’intérieur de l’enceinte, vous étiez en sécurité.

De nos jours, les réseaux d’entreprise sont une vaste et complexe affaire. Devant l’accélération de la transformation numérique, l’idée d’un périmètre de réseau clairement défini appartient au passé. Dans les réseaux d’entreprise modernes, les périphéries se diversifient et applications et données sont stockées à la fois sur place et sur différents nuages. Ces réseaux doivent également être compatibles avec des modèles de travail à distance et hybrides.

Dans ce nouveau paradigme, il devient difficile de se protéger contre des attaquants toujours plus sophistiqués. La « douve » d’autrefois ne suffit plus à protéger un utilisateur ou un appareil. Pour s’adapter à l’évolution des menaces, les organisations de toutes tailles doivent désormais inclure un système à vérification systématique dans leur stratégie de sécurité.

Pourquoi la vérification systématique? Parce que ce modèle de sécurité s’adapte à l’accélération numérique et aux réseaux multipériphéries complexes d’aujourd’hui afin de réduire les risques de cyberattaque. Cette approche repose sur l’idée que tout utilisateur ou appareil qui tente de se connecter au réseau constitue une menace. Le système vérifie donc chaque utilisateur, qui qu’il soit, avant d’accorder un nombre limité d’accès aux ressources.

Le modèle d’accès au réseau protégé par vérification automatique étend les principes de la vérification systématique à l’accès aux applications. Grâce à des contrôles de session, les utilisateurs et les appareils sont authentifiés et surveillés dès qu’ils accèdent à une application. Cela augmente la protection contre les brèches en limitant l’accès aux ressources et aux données aux utilisateurs autorisés. Combinée à des mesures de sécurité appropriées, cette méthode permet aux télétravailleurs d’accéder aux systèmes et aux données dont ils ont besoin en toute sécurité.

Pour optimiser l’efficacité de cette approche, rien de mieux que l’authentification multifacteur (AMF). Il s’agit d’une des méthodes les plus pratiques pour intégrer les principes de la vérification systématique et garantir que seuls les utilisateurs autorisés ont accès aux ressources du réseau.

Combiner AMF et modèle de vérification systématique, voilà une stratégie gagnante pour n’importe quelle entreprise qui cherche à assurer la confidentialité des données critiques afin de respecter les règlements de conformité et les mandats fédéraux.

Pour aider les organisations à adopter ce modèle, la fonction universelle Zero Trust Network Access (ZTNA) de Fortinet offre une prise en charge complète de l’accès sécurisé, peu importe où se trouvent les utilisateurs. Que ce soit sur place, en infonuagique ou à la demande, l’utilisation d’une approche universelle pour le ZTNA garantit l’uniformité de l’expérience utilisateur tout en empêchant les fuites de données et la propagation des logiciels malveillants.

Compte tenu du nombre de nouveaux vecteurs d’attaques et de l’augmentation de l’activité cybercriminelle, l’adoption d’un modèle de sécurité à vérification systématique est un bon moyen de réduire les risques et d’améliorer sa posture de sécurité. Avec la vérification systématique, les organisations disposent d’une stratégie de défense moderne qui va bien au-delà de la notion de périmètre pour protéger les réseaux multipériphéries et distribués d’aujourd’hui contre les nouvelles menaces.

À la une

Bourse: Wall Street ouvre dispersée pour terminer une mauvaise semaine

Mis à jour il y a 39 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a ouvert en hausse.

Ottawa forcera les banques à identifier clairement les remises sur le carbone

Les premiers dépôts de remise en 2022 étaient étiquetés de manière très générique.

Technologistes médicaux: une pénurie silencieuse qui crée des retards dans le réseau

Chaque année, 208 millions d’échantillons sont traités dans les laboratoires du réseau de la santé au Québec.