La JCCM remet le prix Reconnaissance John Molson à Hélène V. Gagnon

Publié le 22/10/2021 à 00:02

Par JCCM

Le prix Reconnaissance John Molson, remis tous les ans lors du gala ARISTA organisé par la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM), vise à souligner le leadership et l’implication citoyenne d’un membre ou d’un ancien membre de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal. C’est Hélène V. Gagnon, vice-présidente principale, Affaires publiques, communications mondiales et responsabilité sociale d’entreprise chez CAE Inc. qui a reçu ce prix présenté par Molson Coors le 19 octobre dernier.

Forte d’une impressionnante carrière, Hélène V. Gagnon a toujours eu un intérêt pour la responsabilité sociale d’entreprise, et ce, même lorsque celle-ci n’était qu’un « nice to have ». Elle a d’ailleurs commencé sa carrière comme spécialiste en droit de l’environnement chez Fasken à une époque où l’environnement n’était pas une priorité aussi importante qu’elle l’est aujourd’hui. Depuis, l’avocate de formation a construit sa carrière autour de la responsabilité sociale.

« Pour moi, la responsabilité sociale d’entreprise, c’est la relation qu’entretient une entreprise avec ses parties prenantes parmi lesquelles figurent son équipe, ses investisseurs, ses clients, ses fournisseurs, les organismes non gouvernementaux, les gouvernements et les communautés. Parce que je suis une personne qui croit sincèrement au pouvoir des relations et de la collectivité, j’ai tissé ma carrière au complet autour de la RSE », explique celle qui s’est aujourd’hui vu décerner le prix John Molson.

De multiples implications comme tremplins vers l’impact social et environnemental

Hélène V. Gagnon, en plus d’avoir occupé d’importants postes dans différentes multinationales, s’est également impliquée au sein de la communauté de 1001 façons. Elle a agi comme première vice-présidente de la JCCM en 1998 avant de devenir présidente du Regroupement des jeunes chambres de commerce et de s’impliquer comme bénévole sur le comité de direction. Elle reconnaît que son réseau, développé dès la JCCM, lui aura permis de propulser sa carrière. Depuis plus de 20 ans, elle permet aux entreprises et aux organisations québécoises, canadiennes et même mondiales, de transformer leurs façons de faire dans le but d’avoir un plus grand impact social et environnemental. Celle-ci s’est d’ailleurs impliquée au sein de plus de 50 organisations et en plus de siéger à plus de 25 conseils d’administration.

Au cours de la dernière année, elle a travaillé d’arrache-pied avec le président de CAE pour déployer la vaccination en entreprise et accélérer la vaccination de la population québécoise. Leurs efforts combinés à ceux de centaines d’entreprises au sein de 23 pôles de vaccination auront permis d’administrer près de 400 000 doses.

« Cela ne prend qu’une, deux ou trois personnes qui souhaitent faire avancer les choses pour que cela se passe pour vrai. Quand on arrive avec un projet, il ne faut pas qu’on le dépose comme étant une suggestion qu’on met dans une boîte à idées. Il faut arriver avec un plan d’action pour le concrétiser », confie la lauréate.

Oser prendre les devants

Quel conseil aurait-elle à donner à la relève? Celui de ne jamais attendre la permission avant de foncer. Elle souligne d’ailleurs que même si on n’arrive pas toujours à nos fins, il ne faut pas baisser les bras.

« Avec le temps, on gagne en crédibilité et on gagne de meilleurs moyens pour faire arriver les choses. » Si Hélène V. Gagnon a toujours souhaité faire partie de l’effort collectif, celle-ci aura gagné en influence au cours des dernières années, lui permettant aujourd’hui de mener à terme ses nombreux projets en faveur du progrès social et environnemental.

« Tout le monde a un rôle à jouer pour faire avancer les choses, les entreprises n’en étant pas exclues. On a besoin de gros joueurs qui créent un effet multiplicateur. Tout le monde doit mettre la main à la pâte et j’ai bon espoir que cela ne saura tarder. On a qu’à se fier au nombre d’entreprises qui se donnent des objectifs concrets pour prendre part à la lutte aux changements climatiques ou à toutes celles qui se sont dotées de politiques de diversité et d’inclusion au cours des dernières années. »

Chose certaine, la lauréate du Prix Molson continuera d’être l’une des importantes initiatrices de changement.

Cliquez ici et découvrez les lauréats et lauréates de la 44e édition du concours ARISTA de la JCCM.

 

À la une

À surveiller: Banque de Montréal, Banque CIBC et Rogers Communications

09:16 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque de Montréal, Banque CIBC et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.

Les nouvelles du marché

08:25 | Refinitiv

Vaccination contre Omicron, BMO, croissance de l’emploi aux Etats-Unis, Didi sort du NYSE, et impôt minimum mondial.

L’intelligence artificielle au service de la surconsommation?

Il y a 41 minutes | Hugues Foltz

BLOGUE INVITÉ. Pour plusieurs, le temps des fêtes rime avec achats et rabais. Mais, en avez-vous vraiment besoin?