Harcèlement: le PDG d’Activision Blizzard sabre son salaire

Publié le 29/10/2021 à 07:30

Harcèlement: le PDG d’Activision Blizzard sabre son salaire

Publié le 29/10/2021 à 07:30

Par Catherine Charron

Son PDG, Bobby Kotick (Photo: Getty Images)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. Éclaboussé par une vague de poursuites pour avoir servi de pouponnière à une culture d’entreprise où harcèlement sexuel, abus, discrimination et représailles ont pu prospérer, le développeur de jeux vidéo Activision Blizzard tente maintenant de devenir un leader de la rectitude.

Son PDG, Bobby Kotick, ne percevra plus que 62 500 dollars américains ($US), tant et aussi longtemps qu’une politique de diversité, d’inclusion et d’équité efficace ne fera pas réellement partie de l’ADN de la société, en gage de son sérieux à redresser le gouvernail.

Dans une lettre publiée le 28 octobre 2021 énonçant les cinq mesures phares de son plan de match, celui-ci a indiqué qu’il «a spécifiquement demandé au conseil d’administration de réduire son salaire au plus bas montant que les lois californiennes le permettent, soit de 62 500 $US cette année.» Il précise que cette baisse concerne l’ensemble de sa rémunération, ce qui signifie qu’il ne percevra ni bonus ni actions, afin que le plus de ressources possible soient allouées à cette correction.

(Photo: 123RF)

L’homme d’affaires a touché une compensation de plus de 150 millions $US l’an dernier, au même moment où le développeur derrière des jeux comme «World of Warcraft» et «Call of Duty» mettait à pied des employés, rappelle-t-on dans un article de The Verge.

Si le diable se trouve dans les détails et que l’application de cette démarche doit encore être explicitée, voici les cinq autres changements qui doivent être implantés:

1. L'entreprise californienne n'aura aucune tolérance à l’égard du harcèlement grâce à la politique la plus stricte de l’industrie, espère-t-on. Contrairement à auparavant, où des avertissements ou des actions disciplinaires étaient misent en place, tout type de persécution se soldera par le renvoie du bourreau. De plus, si l'organisation peut démontrer qu’une victime qui comptait dénoncer a été menacée de représailles par un autre employé, la personne fautive sera immédiatement remerciée. Il sera d’ailleurs clairement indiqué dans les contrats d’embauche qu’un renvoi pour l’une de ces deux raisons signifiera la fin de compensation. Une enquête sera menée pour chaque signalement reçu.

2. Activision Blizzard veut mettre un terme à son boy's club et augmenter à 50% le nombre des membres de son équipe qui s’identifient comme femme ou non-binaire d’ici les cinq prochaines années. Ces personnes constituent 23% de sa masse salariale. Toutes ces divisions devront établir et soumettre leur stratégie pour y arriver. La société va aussi investir 250 millions de dollars américains sur 10 ans pour accroître les opportunités dans le secteur du jeu vidéo et des technologies pour les groupes sous-représentés dans le milieu.

3. Si un employé ne souhaite pas passer par un processus d’arbitrage en cas de harcèlement sexuel ou de discrimination, l’entreprise ne pourra lui forcer la main et devra honorer leur choix.

4. L'équipe de direction va s’assurer de demeurer transparente dans ses échelles salariales et être équitable, peu importe l’identité de genre de la personne rémunérée.

5. Elle mesurera l’évolution de sa démarche pour créer un environnement de travail respectueux et produira des rapports trimestriels qui feront état de la situation. Ce suivi sera d’ailleurs ajouté à leur rapport annuel aux actionnaires et tiendra compte de la modernisation de sa politique de recrutement, et de sa culture d'entreprise.

 

Pour ne plus louper ce rendez-vous, recevez votre RHéveil-matin dans votre boîte de courriels!

 


 

Sur le même sujet

Bourse: les prévisions 2022 de la Banque TD avec Hélène Paradis

10/12/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les marchés boursiers connaîtront une bonne année en 2022, mais pas autant que cette année, à en croire la TD.

À surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

03/12/2021 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Ça rapporte d’investir dans des organismes communautaires

24/01/2022 | Emmanuel Martinez

Investir dans les organismes communautaires est bon pour l’économie, selon une étude de la firme AppEco.

Bourse: Wall Street sauve les meubles et termine en hausse

Mis à jour le 24/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto rebondit en fin de journée mais termine quand même dans le rouge.

À surveiller: Peloton Interactive, Metro et Innergex

24/01/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Peloton Interactive, Metro et Innergex? Voici quelques recommandations d’analystes.