Évitez une épidémie de dépression chez vos employés

Publié le 13/10/2021 à 07:57

Évitez une épidémie de dépression chez vos employés

Publié le 13/10/2021 à 07:57

Par Catherine Charron
Deux mains qui se serrent

Posez-vous ces questions afin de mieux accompagner votre équipe dans cette difficile période. (Photo: Sincerely Media pour Unsplash)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. Après avoir questionné travailleurs et gestionnaires, l'accompagnatrice en gestion de carrière Rachel Montañez a constaté que les inquiétudes engendrées par la COVID-19 et le manque de main-d’œuvre ont considérablement amenuisé les remparts contre l’épuisement professionnel.

Aux États-Unis seulement, ce sont 300 milliards de dollars américains qui ont été perdus en un an à cause du stress lié au travail selon l’American Institute of Stress.

Dans un billet pour le magazine Forbes, celle qui se spécialise en dépression a identifié quelques pistes de réflexion que les gestionnaires devraient emprunter afin de mieux accompagner les employés à travers cette difficile période sans (trop) être écorchés par les défis pandémiques.

1. Le bien-être doit faire partie de votre culture d’entreprise, puisqu’elle donne le ton au quotidien de vos travailleurs et aux interactions entre collègues. Demandez-vous si cette dernière est basée sur la performance, si elle encourage à bosser des heures supplémentaires, et s’il est mal vu de faire uniquement son 9@5. Ensuite, est-ce que votre PME reconnaît les bons coups de ses salariés? Que mettez-vous en place pour mobiliser votre équipe et alimenter son bonheur?

2. Vos employés qui sentent que vous êtes à l’écoute de leurs besoins liés au boulot ont 62% moins de chance de souffrir d’une dépression selon des chiffres de Gallup. Pour faire un pas de plus dans cette direction, tentez de prévenir les irritants dans la vie de vos troupes, avant qu’ils n’affectent leur moral. Pour mesurer leur mobilisation, vous pourriez d’abord déterminer si un employé ne fait que du présentéisme. Fait-il des tâches qui mettent en valeur ses talents? Et ceux qui sont en vacances peuvent-ils vraiment décrocher, ou sont-ils constamment sollicités?

3. Tout le monde doit se reposer, même vous. Sachez que les membres de votre équipe s’inspireront des bonnes habitudes au travail de leur gestionnaire. Si vous souhaitez encourager vos employés à avoir un sain équilibre entre la vie personnelle et le travail, prêchez par l’exemple. On vous lance donc la question: leaders, prenez-vous le temps de faire des choses qui vous plaisent, qui vous sont importantes? Êtes-vous enthousiasmé à l’idée de vous mettre à travailler?

Bonne introspection!


 

Sur le même sujet

Cessez de «snoozeRH»

20/05/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Voici ce que vous avez (peut-être) raté cette semaine.

Cessez de «snoozeRH»

13/05/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Voici ce que vous avez (peut-être) raté cette semaine.

À la une

Bourse: quelques bonnes nouvelles, pas de mauvaise, Wall Street clôture en forte hausse

Mis à jour à 17:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse pour une 5e séance consécutive.

À surveiller: Bombardier, Pfizer et BMO

Que faire avec les titres Bombardier, Pfizer et BMO? Voici quelques recommandations d’analystes.

Le patron de la Banque Royale évalue à «50-50» la probabilité d'une récession

La Banque Royale a affiché des revenus de 11,22 milliards de dollars pour le deuxième trimestre.