Ravitailler ses troupes en complicité

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Septembre 2021

Ravitailler ses troupes en complicité

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Septembre 2021

Par Claudine Hébert

Activac organise des activités pour tous les goûts, telles que la construction d’un radeau, un défi culinaire, des olympiades, ainsi que l’expérience Mario Kart. (Photo: courtoisie)

RÉUNIONS ET CONGRÈS. Après un an et demi de télétravail, plusieurs entreprises expriment le besoin de réunir leurs troupes autrement que derrière un écran. Les experts en consolidation d’équipe n’ont donc jamais été autant sollicités que ces jours-ci.

Depuis la fin juillet, le téléphone ne dérougit pas à Activac, à Saint-Sauveur. « On est plus occupés qu’avant la COVID-19 », reconnaît d’emblée Christian Morin, qui a fondé, il y a 20 ans, cette entreprise spécialisée dans les activités de consolidation d’équipe en milieu de travail et scolaire.

Sa brigade de dizaines d’animateurs parcourt cinq fois par semaine le territoire laurentien, celui de Laval et du Grand Montréal pour aller divertir de petits groupes de 5 à 45 personnes pendant deux heures, dans le respect des multiples mesures sanitaires — incluant le passeport vaccinal. « Qu’importe leur secteur d’activité, nos clients sont des entreprises qui veulent avant tout que leurs employés reconnectent entre eux après plusieurs mois de télétravail », explique Christian Morin.

Sa PME collabore étroitement avec les équipes de direction et de ressources humaines afin de privilégier des activités ludiques qui vont stimuler les comportements recherchés chez les employés. Le jeu d’escouade tactique, la formule rallye ou encore l’atelier « Mario Kart » — qui consiste à construire une piste de course pour petites voitures téléguidées — figurent parmi les animations les plus demandées ces jours-ci, précise celui dont l’agenda automnal est fort occupé.

Peter Boutin, fondateur de Kinadapt, qui propose du traîneau et d’autres activités avec des chiens husky à Rawdon depuis 2016, n’est pas étonné de la forte demande des entreprises pour les activités extérieures. Que ce soit la descente en kayak, un parcours aérien ou les activités avec les canidés comme le suggère cet entrepreneur, la sortie en plein air permet effectivement aux entreprises de sortir leurs employés de leur zone confort. « En plus de faire ressortir les traits de caractère de chacun, la plupart de ces activités favorisent la collaboration, le leadership, l’encouragement et la confiance entre les collègues », soulève cet ex-professeur d’éducation physique. Sans compter qu’« en consolidation d’équipe, le plein air a toujours constitué un terrain fertile à la gestion de minicrises » qui peuvent survenir à l’intérieur des groupes.

 

Au-delà du plaisir, le bien-être de l’équipe

« De nombreuses entreprises optent pour la tenue d’une activité ludique pour aider le personnel à renouer les liens », reconnaît le psychologue organisationnel Éric Provencher, qui dirige la firme Humana Conseil, à Québec. Cette volonté est tout à fait louable.

« Mis à mal par le confinement et le télétravail, plusieurs équipes et individus ont souffert de l’isolement et, par conséquent, de l’incapacité d’entretenir une relation directe entre collègues au travail. Dans ces cas, le jeu peut constituer une solution », avance celui qui compte 25 années d’expérience en gestion et en accompagnement de groupes.

Pourtant, une sortie ne suffit pas pour consolider les liens d’une équipe à long terme, soutient l’expert, dont le téléphone sonne tous les jours de la semaine depuis l’automne 2020. « Des dizaines d’entreprises me contactent afin de tenir des états de situation. Ces rencontres dans les lieux plus conventionnels servent à discuter des outils et des procédés qui aident à faire progresser les équipes », avance-t-il.

Éric Provencher estime que de telles rencontres constituent bel et bien une activité de consolidation « dans sa forme la plus évoluée ».

« Ce sont des rencontres en entreprise ou dans de plus grandes salles, où de 5 à 25 personnes reprennent non seulement un contact direct, mais surtout, elles prennent le temps de discuter entre elles de ce qui va bien et de ce qui va mal dans les opérations quotidiennes », explique-t-il.

Depuis le début de l’été, un nouveau sujet s’est même ajouté à la discussion : le retour au bureau. « La notion de consolidation d’équipe sera plus importante que jamais devant à ce nouveau défi que devront relever les entreprises dans les mois qui viennent », avertit le psychologue organisationnel. Beaucoup de ses clients réalisent actuellement qu’une forte proportion de leurs employés expriment déjà le désir de ne pas revenir travailler au bureau. Du moins, pas selon les conditions d’avant COVID-19. 

 

Sur le même sujet

Enfin, il y aura du monde à la messe!

Édition du 22 Septembre 2021 | Claudine Hébert

RÉUNIONS ET CONGRÈS. Quelques organisations confient les défis de leurs projets de rencontre en personne.

Huit bonnes raisons pour réunir son équipe

Édition du 22 Septembre 2021 | Claudine Hébert

RÉUNIONS ET CONGRÈS. Voici huit raisons pour convaincre les dirigeants d'entreprises à organiser une rencontre...

À la une

Bourse: Wall Street rebondit après sa pire séance de l’année à cause d'Omicron

Mis à jour il y a 5 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre dans le vert.

Jack Dorsey va quitter son poste de DG de Twitter

Il y a 28 minutes | AFP

Twitter suspendu à Wall Street dans l'attente d'une annonce.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour à 07:59 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Rebond des marchés, mais des incertitudes sanitaires et monétaires demeurent. Wall Street prévue en hausse.