Groupe Deschênes: Avec et pour les gens

Publié le 02/03/2013 à 00:00, mis à jour le 19/03/2013 à 13:15

Groupe Deschênes: Avec et pour les gens

Publié le 02/03/2013 à 00:00, mis à jour le 19/03/2013 à 13:15

LAURÉAT RECONNAISSANCE OR - À son arrivée comme président, en 2000, Martin Deschênes avait dans le collimateur l'une des entreprises du Groupe Deschênes qui ne performait pas aussi bien que les autres. Ils s'est donné le défi de corriger la situation, en commençant par trouver la source du problème.

«Or, plutôt qu'un élément majeur à corriger, il y avait une foule de petits détails, en apparence anodins, qui expliquaient la performance décevante», se rappelle Martin Deschênes. Il n'a jamais oublié la leçon : l'attention aux détails est aujourd'hui au centre de sa philosophie de gestion.

Martin Deschênes ne s'en cache pas : le contexte économique n'est pas idéal pour une entreprise comme la sienne qui fait dans la distribution de matériel de plomberie et de chauffage. Les mises en chantier résidentielles n'ont pas été aussi dynamiques qu'il l'aurait souhaité, ces dernières années.

En plus de 70 ans, le groupe a appris à faire face aux ralentissements. L'un de ses grands atouts est d'être resté une entreprise privée, ce qui lui permet de gérer ses affaires sans avoir à répondre aux exigences de rendement à court terme d'actionnaires. «Chaque fois que notre entreprise a eu à faire face à un contexte économique moins favorable, elle en a profité pour investir et se réorganiser», explique le président.

La période actuelle ne fait pas exception. «On a travaillé à l'instauration d'un site Internet transactionnel, à l'ouverture de trois succursales au Québec, et on a fait trois acquisitions dans les derniers mois, poursuit-il. Ces mouvements repositionnent l'entreprise pour qu'elle puisse continuer à prospérer, en dépit du ralentissement économique.»

Son meilleur conseil

«Il faut s'efforcer de toujours avoir un portrait global de l'entreprise et du contexte dans lequel elle évolue. Cela permet de prendre des décisions fondées sur une bonne connaissance de la situation, sans négliger aucun détail.»

À la une

Budget fédéral 2024: l'art de se tirer dans le pied

17/04/2024 | Daniel Dufort

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de Justin Trudeau «s’autopeluredebananise» avec son «budget mémorable».

Gain en capital: pas une surprise

17/04/2024 | Dany Provost

EXPERT INVITÉ. «Combien d’impôt ça va vous coûter de plus?»

L'industrie technologique mécontente des mesures sur les gains en capital

Mis à jour le 17/04/2024 | La Presse Canadienne

L'industrie technologique est mécontente des mesures sur les gains en capital.