GDI gagne en souplesse

Publié le 13/03/2013 à 17:02, mis à jour le 19/03/2013 à 12:04

GDI gagne en souplesse

Publié le 13/03/2013 à 17:02, mis à jour le 19/03/2013 à 12:04

LAURÉAT CLUB PLATINE - Privatisée le 1er janvier 2012, GDI (Groupe Distinction) a profité de sa première année dans son nouveau statut pour accélérer sa croissance.

Elle a fait l’acquisition d’Empire, un compétiteur canadien dans le secteur des services aux immeubles, et d’une autre entreprise établie au Michigan, réalisant ainsi une percée aux États-Unis.  
Ces deux transactions lui ont permis de faire passer ses revenus de 300 millions de dollars à 500 millions.

Rappelons que GDI a été vendue en novembre 2011 à Birch Hill Equity Partners, une société privée d’investissement de Toronto. Claude Bigras a conservé son poste de président et une partie de l’actionnariat.  

« La Bourse n’était plus l’outil de développement financier qu’il nous fallait pour croître, explique-t-il. En étant privée, nous avons les coudées plus franches et nous faisons des économies, car nous avons beaucoup moins de contraintes réglementaires. »

Il donne en exemple le fait que les cadres de l’entreprise américaine acquise par GDI ont gardé une participation minoritaire. « Si on avait été encore publique, ç’aurait été très compliqué. »

En 2013, GDI, qui compte 14 000 employés, veut notamment faire grossir ses services d’entretien de systèmes mécaniques qui représentent actuellement moins de 10 % de ses revenus, l’entretien ménager occupant la part du lion.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, sommets de plusieurs mois pour Nasdaq et S&P 500

Mis à jour à 17:23 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture sur un gain de plus de 350 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour à 17:41 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Banque Nationale, Banque Laurentienne et BRP

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Banque Laurentienne et BRP? Voici quelques recommandations d'analystes.