Sphinx et Métaux Osisko annoncent la création d'une coentreprise


Édition du 19 Mai 2018

Sphinx et Métaux Osisko annoncent la création d'une coentreprise


Édition du 19 Mai 2018

Par Les Affaires

Les sociétés Ressources Sphinx ltée. et Métaux Osisko inc. annoncent la signature d'une lettre d'entente pour former une coentreprise, chacune à 50 %, dans le but d'explorer des secteurs riches en zinc, dans la région de Grenville, au sud du Québec. Aux termes de cet accord de coentreprise, Sphinx et Osisko conviennent de dépenser chacune au moins 1,1 million de dollars au cours des cinq prochaines années et de créer un comité de gestion mixte pour concevoir et superviser le programme d'exploration. Engagée dans le développement et l'acquisition de projets de zinc et d'or au Québec, Ressources Sphinx agira comme opérateur du projet. Pour sa part, Métaux Osisko est une société canadienne d'exploration et de développement spécialisée dans le zinc, et qui développe notamment les camps miniers de Pine Point, dans les Territoires du Nord-Ouest, et de Bathurst, dans le nord du Nouveau-Brunswick. — Les Affaires Pro

Exploration du gisement de zinc Pine Point, dans les Territoires du Nord-Ouest. Photo : ­Métaux Osisko

Ressources ­Québec accroît son actionnariat dans ­Mason ­Graphite

Le gouvernement du ­Québec, par le biais de ­Ressources ­Québec, a investi 6 millions de dollars dans la société ­Mason ­Graphite. Filiale d’Investissement ­Québec, ­Ressources ­Québec possède maintenant plus de 17 millions d’actions de l’entreprise minière, soit 12,55 % des actions en circulation. Mason ­Graphite s’affaire à l’exploration et à la mise en valeur du gisement de graphite naturel du ­Lac ­Guéret, dont elle détient l’exclusivité des droits. Situé à environ 285 km au nord de ­Baie-Comeau, ce projet, qui nécessite des investissements de 200 M$, pourrait voir le jour au début de 2019. Il comprend aussi l’implantation d’une usine de traitement d’une capacité d’environ 50 000 tonnes de concentré par année, qui serait construite dans le parc industriel ­Jean-Noël-Tessier, à ­Baie-Comeau. Le ­Québec compte actuellement trois autres projets de mine de graphite : ­Matawinie, à ­Saint-Michel-­des-Saints, Lac ­Knife, près de ­Fermont, et le projet ­Miller, à ­Grenville. — Les Affaires Pro

Sayona annonce le dépôt de l’étude environnementale et des changements à la direction

La société ­Alderon ­Iron ­Ore ­Corp. annonce qu’elle a engagé la firme ­BBA pour mettre à jour l’étude de faisabilité d’exploitation du gisement de fer ­Rose de la propriété ­Kamistiatusset (projet ­Kami), dans l’ouest du ­Labrador. Les firmes ­Golder ­Associates, ­Duro ­Felguera ­Mines and ­Handling et ­Gemtec ­Consulting ­Engineers and ­Scientists soutiendront ­BBA, notamment pour les volets relatifs aux installations de gestion des résidus miniers, l’analyse du marché, les dépenses en immobilisations, les dépenses d’exploitation et la mise à jour des estimations des réserves. — Les Affaires Pro

Harte Gold annonce une évaluation économique préliminaire positive pour son projet Sugar Zone, en Ontario

La société torontoise Harte Gold Corp. indique des résultats positifs pour l’évaluation économique préliminaire du projet aurifère qu’elle détient à 100 %, dans le nord de l’Ontario. Situé entre Thunder Bay et Timmins, ce gisement présente un potentiel de production annuelle de quelque 80 700 onces et une production totale de 904 000 onces d’or. Prévue à un coût de production de 507 dollars US par once d’or, cette mine aurait une durée de vie de 11 ans. Si la société prévoit lancer la production d’ici juillet 2018, elle indique qu’il reste encore 58 millions de dollars à dépenser en 2018, notamment pour l’achèvement des usines de traitement et l’aménagement souterrain de la mine. — Les Affaires Pro

À la une

Bourse: des prises de profits coupent l'élan de Wall Street qui termine en ordre dispersé

Mis à jour le 11/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Metro, Stella-Jones et CAE

11/08/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Metro, Stella-Jones et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

11/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.