Joseph-Armand Bombardier brevette l'autoneige en 1937

Publié le 23/02/2013 à 00:00, mis à jour le 01/03/2013 à 10:37

Joseph-Armand Bombardier brevette l'autoneige en 1937

Publié le 23/02/2013 à 00:00, mis à jour le 01/03/2013 à 10:37

Né à Valcourt en 1907, Joseph-Armand Bombardier connaît son premier grand succès commercial en 1937. Cette année-là, il brevette un système de traction barbotin-chenille, inventé en 1935. Ce système donne naissance à une première autoneige, appelée B7, pouvant transporter sept passagers. Joseph-Armand Bombardier aurait pu vendre son brevet à un constructeur automobile. Toutefois, l'entrepreneur décide de produire lui même ce véhicule, transformant le jeune homme d'inventeur en industriel. Pour ce faire, il agrandit le garage Bombardier, construit avec sa famille en 1936 et financé grâce à un prêt de son père. À l'hiver 1936-1937, les sept premières autoneiges de production sortent de la nouvelle usine de Valcourt. Même si ces véhicules connaissent un certain succès, l'entrepreneur veut les améliorer, car il y a des accumulations de neige et de glace dans les roues des autoneiges. Les premières roues pleines évitant ce problème sont inventées en 1940. Durant la Deuxième Guerre mondiale, Joseph-Armand Bombardier produit et lance un véhicule plus grand, le B12. Après la guerre, l'entreprise connaîtra un essor important, qui mènera à la mise au point d'une petite autoneige. Elle prendra le nom de motoneige, de marque Ski-Doo.

Sources : Le livre du siècle, Éditions Transcontinental/Entreprises Grolier, 1999 ; Musée J. Armand Bombardier ; Peter C. Newman, L'establishment canadien, 1982 ; Peter J. Buckley, Jeremy Clegg, Nicolas Forsans, Kevin T. Reilly, A Simple and Flexible Dynamic Approach to Foreign Direct Investment Growth : Did Canada Benefit From the Free Trade Agreements with the United States ? 2004 ; Dictionnaire de l'économie, Larousse, Le Monde, 2000 ; L'Encyclopédie canadienne ; Les Affaires, «75 ans de vie économique et financière», février 2005 ; Cascades ; ministère des Finances du Québec.

À la une

Comment rendre infaillible son approvisionnement?

BALADO. PME, sortez votre boule de cristal.

Bourse: Wall Street clôt en hausse après la frayeur du variant Omicron

Mis à jour à 16:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en légère hausse.

À surveiller: Calian, Green Impact Partners et WELL Health Technologies

09:26 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Calian, Green Impact Partners et WELL Health? Voici quelques recommandations d'analystes.