Cogeco Communications suscite doutes et espoirs


Édition du 09 Novembre 2022

Cogeco Communications suscite doutes et espoirs


Édition du 09 Novembre 2022

Par Dominique Beauchamp

(Photo: LesAffaires.com)

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties. Dans ce numéro, Cogeco Communications. Choisissez votre camp!

 

Optimiste

 

  • Il faut se projeter en 2023 et 2024 pour apprécier la valeur du câblodistributeur, fait valoir Drew McReynolds, de RBC Marchés des capitaux. Il s’attend à ce que la croissance accélère de nouveau parce que l’expansion de ses réseaux canadien et américain de câble et sa percée dans le sans-fil au Canada attireront de nouveaux clients. À ce moment-là, les soucis soulevés par le récent déclin des abonnés aux États-Unis seront disparus.

  • Jérôme Dubreuil, de Valeurs mobilières Desjardins, recommande à nouveau l’achat du titre et hausse son cours cible de 97 $à 103 $, car il s’attend à ce que la société récolte en 2024 les fruits des investissements majeurs effectués dans son infrastructure, notamment en région rurale au Canada. L’évaluation du titre est aussi la plus basse en dix ans par rapport à celle de ses semblables.

  • Les marges supérieures de Cogeco témoignent de la qualité de la gestion opérationnelle de la société. De plus, l’entreprise redistribue ses flux de trésorerie libres aux actionnaires dans une industrie stable. Ces trois atouts sont attrayants dans l’environnement économique actuel, souligne aussi Jérôme Dubreuil.

 

 

Pessimiste

 

  • La concurrence s’avive aux États-Unis, prévient Maher Yaghi, de Banque Scotia, où les gros câblodistributeurs sont plus compétitifs dans les plus petits marchés, afin de palier le taux de désabonnement dans leurs grands marchés. Au Canada, Bell Canada est aussi plus présente dans les marchés de Cogeco avec le service Internet jusqu’au domicile. La société aura donc plus de mal qu’avant à faire croître ses abonnés et à relever ses tarifs.

  • Bien que Cogeco réalise de bons rendements financiers qui lui procurent une solide valeur intrinsèque, Aravinda Galappatthige, de Canaccord Genuity, attend d’avoir plus de clarté au sujet du rendement qu’elle tirera de l’expansion de son réseau et au sujet des conditions concurrentielles aux États-Unis, avant de redevenir plus optimiste.

  • Stephanie Price, de Marchés des capitaux CIBC, prévoit que Cogeco continuera à perdre des abonnés en Ohio et dans ses autres marchés américains au prochain trimestre parce que l’inflation élevée incite certains consommateurs à se serrer la ceinture et à se désabonner.

 

Sur le même sujet

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour il y a 10 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Du soulagement en Europe et un léger repli attendu à Wall Street

À surveiller : Microsoft, Uni-Sélect et Goodfood

Il y a 54 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Microsoft, Uni-Sélect et Goodfood?

Pizza Salvatoré versera la moitié de ses ventes à ses employés

RHÉVEIL-MATIN. La totalité de ses ventes de pizza du 7 février 2023 sera remise à ses salariés et des organismes.