BRP: des cours cibles de 111$ à 154$ reflètent les doutes


Édition du 15 Juin 2022

BRP: des cours cibles de 111$ à 154$ reflètent les doutes


Édition du 15 Juin 2022

Par Dominique Beauchamp

(Photo: 123RF)

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties. Dans ce numéro, BRP. Choisissez votre camp!

 

Optimiste

  • Les doutes au sujet de la capacité du fabricant d’atteindre ses cibles annuelles à cause des problèmes d’approvisionnement sont exagérés, selon Martin Landry, de Stifel GMP. La chute de 17 % du titre depuis le 31 mai offre une occasion d’achat pour les investisseurs à long terme. Un retour de l’évaluation historique recèle un potentiel de regain de 90 %.

  • L’évaluation fortement dépréciée du titre de BRP suggère que les investisseurs craignent que les bénéfices du constructeur de véhicules récréatifs aient atteint leur pic pour ce cycle-ci, indique George Doumet, de Banque Scotia. L’analyste ne prévoit rien de la sorte pour cette année ni l’an prochain grâce à la forte demande actuelle pour les produits et au réapprovisionnement des concessionnaires prévu l’an prochain.

  • Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, se dit très satisfait de l’exécution de BRP et de sa capacité à croître de façon rentable depuis le début de la pandémie. Il enjoint ses clients à reconsidérer le titre avant le dévoilement des objectifs pour 2025 dans le cadre de la journée des investisseurs du 15 juin. Sa cible fléchit de 154 $à 152 $.

 

 

Pessimiste

  • Joseph Spak, de RBC Marchés des capitaux, juge plus prudent de réduire sa cible de 128 $à 111 $pour s’ajuster à la dépréciation généralisée des marchés qui reflète les problèmes d’approvisionnement persistants en Chine. BRP maintient ses objectifs annuels, mais ils comportent plus de risques puisque les ruptures d’approvisionnement en pièces se prolongeront jusqu’à la fin de 2023.

  • Brian Morrison, de TD Valeurs mobilières, ne perd pas espoir que BRP atteigne ses objectifs en 2023, mais le deuxième semestre devra faire plus que sa part. Aussi, les perspectives moins visibles qu’avant, à moyen terme, suggèrent que l’évaluation du titre risque de rester sous sa moyenne. Il propose tout de même d’acheter le titre et ne touche pas à son cours cible de 125 $.

  • Bien qu’il garde confiance en la capacité de BRP de surmonter les défis que posent les problèmes d’approvisionnement et le ralentissement économique, Mark Petrie, de Marchés des capitaux CIBC, estime qu’il est possible que le rétablissement des marges doive attendre 2024.

 

Sur le même sujet

À surveiller: Nuvei, Coveo et BRP

Que faire avec les titres de Nuvei, Coveo Solutions et BRP? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller: Loblaw, WSP et BRP

08/07/2022 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Loblaw, WSP et BRP? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

L'industrie solaire est trop concentrée en Chine, selon l’AIE

Il y a 59 minutes | François Normand

La Chine abrite plus de 80% de toutes les étapes de fabrication des panneaux solaires dans la monde, et cela augmente.

Les bioplastiques attirent des milliards de dollars en investissements

Il y a 26 minutes | La Presse Canadienne

Le marché vaut 600 milliards de dollars américains à l'échelle mondiale.

Le propriétaire de St-Hubert privatisé

Mis à jour à 11:13 | Denis Lalonde

Recettes illimitées, qui possède les rôtisseries St-Hubert, a reçu une offre d'achat de Fairfax Financial.