«Entreprendre, c'est un combat»

Publié le 01/06/2017 à 12:46

«Entreprendre, c'est un combat»

Publié le 01/06/2017 à 12:46

Par lesaffaires.com

Il faut bien s'entourer, profiter de l'écosystème québécois, selon le directeur général du réseau M (Fondation de l'entrepreneurship).

«Il y a un écosystème très complet au Québec où chacun a trouvé sa spécialité, sa mission, explique Pierre Duhamel, directeur général du réseau M. Les entrepreneurs ont besoin de conseils de toutes sortes, de financement sous plusieurs formes et de savoir-faire. Tout ça existe. Et l'aide est plus intelligente qu'avant parce qu'il y a davantage de complémentarité. Toutefois, il est vrai que ça peut encore être amélioré», admet-il.

Pierre Duhamel raconte que le Réseau M a 10 mentors provenant des communautés culturelles, mais seulement 3 mentorés. «Nous avons aussi une dizaine d'ententes de référencement avec des chambres de commerce de diverses communautés, mais nous n'avons pas réussi à repérer un seul mentoré issu de cette filière. Les immigrants consultent très peu.»

Les Affaires: quelle serait votre priorité pour l’entrepreneuriat québécois ?

Pierre Duhamel: Entreprendre, c’est intéressant. Pour la société et aussi pour l’individus qui développe son propre projet, qui bâtit sa vie, qui dessine son avenir. C’est un combat par ailleurs. Ce n’est pas acquis. Il faut développer un produit, développer une offre, il faut trouver des clients. Il faut aussi bien s’entourer et trouver autour de soi les ressources, les gens qui vont aider. Dans l’écosystème québécois, il y a beaucoup de personnes qui peuvent vous aider à faire un bout de chemin. Et c’est aux entrepreneurs de nous appeler pour vous conduire et aider à gagner.

Suivez les mises à jour de notre dossier
La parole à ceux qui soutiennent l'entrepreneuriat

À la une

N'attendez pas l'entrevue de départ, faites en une de rétention

RHÉVEIL-MATIN. Cette pratique gagne des adeptes en pleine pénurie de main-d'oeuvre.

Le CELI de Guillaume Roy-Gagné: commencer tôt, préserver la cagnotte

Édition du 19 Janvier 2022 | Jean Décary

C’est à la coquette somme de 19 000$ que s’élève la valeur du CELI de ce jeune homme originaire de Saint-Hyacinthe.

5G de Huawei: Ottawa annoncera sa décision «prochainement»

Il y a 16 minutes | François Normand

Le ministre François-Philippe Champagne dit que la décision s’appuiera sur des impératifs liés à la sécurité nationale.