Nouvelles mesures incitatives fédérales pour électrifier les véhicules lourds

Publié le 11/07/2022 à 11:57

Nouvelles mesures incitatives fédérales pour électrifier les véhicules lourds

Publié le 11/07/2022 à 11:57

Par La Presse Canadienne

La liste complète des véhicules moyens ou lourds admissibles à cette subvention est disponible sur le site de Transports Canada. (Photo: 123RF)

Ottawa lance un nouveau programme pour inciter les entreprises et les communautés à électrifier les flottes d’autobus, de grandes camionnettes, de camions à ordure et autres véhicules moyens et lourds. 

Le ministre des Transports, Omar Alghabra, a annoncé lundi matin, à London en Ontario, le programme «Incitatifs pour les véhicules moyens et lourds à zéro émission» (iVZEML), doté de près de 550 millions de dollars sur quatre ans. 

Le poids nominal brut du véhicule doit être supérieur à 3856 kilogrammes pour être admissible.

La liste complète des véhicules moyens ou lourds admissibles à cette subvention est disponible sur le site de Transports Canada. 

Le montant des incitatifs varie selon le poids du véhicule. 

Par exemple, une entreprise qui achète une fourgonnette utilitaire de 3856 kilogrammes pour faire de la livraison pourra bénéficier d’une subvention de 10 000 $, alors qu’une entreprise de transport aura droit à une subvention de 200 000 $ pour un autocar de 11 794 kg. 

Ces rabais pourront être combinés à des incitatifs provinciaux ou territoriaux. 

Seuls les VZE neufs peuvent bénéficier de l’incitatif fédéral et les entreprises, les gouvernements et les administrations municipales qui exploitent des parcs automobiles sont admissibles au plus à 10 incitatifs, ou à un maximum de 1 000 000 $, dans le cadre de ce programme au cours d’une même année.

À la une

L'ouragan Ian provoque des inondations «catastrophiques» en Floride

Il y a 44 minutes |

De forts vents arrachaient les branches de nombreux palmiers, faisant même vaciller les poteaux électriques.

Choisir la collaboration plutôt que les profits

Le modèle des communs, c'est sortir de l'idée qu'on peut faire de l'argent sur des besoins de subsistance.

Mondial-2022: aller ou pas au Qatar? L'onéreux dilemme des commanditaires.

12:52 | AFP

Est-il opportun pour une marque de s’afficher au Mondial-2022?