Contribuer au bien-être des employés… tout en réduisant ses GES

Publié le 17/06/2022 à 11:48

Contribuer au bien-être des employés… tout en réduisant ses GES

Publié le 17/06/2022 à 11:48

Par Claudine Hébert

L’usine Ballin a été le tout premier client de la firme JPM Consultant créée en 2016. Depuis, la firme est venue en aide à plus d’une dizaine de PME dans des projets de transition énergétique. (Photo: courtoisie)

DOSSIER L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, C'EST PAYANT! Plusieurs PME croient, à tort, que seules les grandes entreprises peuvent engranger de substantiels bénéfices lorsqu’il est question d’améliorer l’efficacité énergétique de leurs opérations. Or, grâce à une analyse approfondie de leur consommation énergétique, toutes les entreprises, peu importe leur taille, peuvent avoir un impact notable, persiste et signe l’ingénieur mécanique Jean-Philippe Morin.

« Non seulement leurs actions aident à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), ces entreprises peuvent aussi améliorer les conditions de travail de leurs employés », soutient le président de la firme de génie-conseil JPM Consultant. Ce dernier accompagne justement la direction de l’usine Ballin, à Saint-Césaire, dans un processus de transition énergétique entamé il y a bientôt quatre ans.

En novembre 2018, l’entreprise de fabrication de pantalons pour homme a modernisé son système de chauffage et sa chaudière à vapeur, deux équipements qui dataient de plus de 30 ans. « L’usine de textile a d’abord opté pour une formule visant à convertir des appareils de chauffage au gaz pour l’utilisation de chaudières à condensation », explique l’ingénieur Morin. Quant à la nouvelle chaudière à vapeur, elle permet de récupérer la chaleur de la cheminée pour le chauffage du bâtiment. L’usine a également adopté un éclairage au DEL et augmenté l’isolation des murs.

Résultat: les conditions de travail des 125 employés de la boîte, principalement des couturières, ont grandement été améliorées, soutient le directeur de l’usine Ballin, Daniel Langlois. Outre un meilleur confort visuel, les employés évoluent dans un environnement où la température ambiante est désormais contrôlée, poursuit-il. Avant cette transition, le mercure pouvait régulièrement cycler entre les 15 et 25 degrés Celsius. Depuis les travaux, le thermomètre se maintient à 22 degrés. « Tout le monde est content », soutient le gestionnaire.

Cette transition énergétique a nécessité un investissement de près de 250 000$, soulève-t-il. « Grâce aux subventions d’Écoperformance de Transition Énergétique Québec et aux économies d’au moins 25 % réalisées annuellement en consommation énergétique, ce montant a déjà été récupéré en totalité en moins de quatre ans », poursuit le directeur. L’exercice a aussi permis à l’entreprise de textile de réduire ses émissions de GES à moins d’une soixantaine de tonnes par année, ajoute-t-il.

 

C’est à cause de la maison

Pour l’anecdote, ce sont des subventions obtenues avec l’aide du programme résidentiel Réno-Climat qui ont incité Daniel Langlois à vouloir bénéficier d’une meilleure solution de chauffage et de climatisation pour ses employés. « Je me suis dit qu’il y avait sans doute des programmes semblables pour les entreprises. Avec l’aide de Google, j’ai non seulement trouvé ces programmes, j’ai également déniché la firme de génie-conseil qui nous a donné un bon coup de main à y voir plus clair. »

L’usine Ballin a d’ailleurs été le tout premier client de la firme JPM Consultant créée en 2016. Depuis, la firme est venue en aide à plus d’une dizaine de PME dans des projets de transition énergétique. « Depuis plusieurs années, des mesures gouvernementales encouragent les entreprises à être plus efficaces sur le plan énergétique. Des firmes de génie-conseil comme la nôtre sont là pour aiguillonner les gestionnaires à faire les bons choix leur permettant de bénéficier de l’aide financière maximale pour réaliser leur projet. »

De l’avis de cet expert qui compte près de 15 années dans le domaine, l’arrivée de nouveaux équipements dans l’entreprise constitue généralement un bon moment pour évaluer sa consommation énergétique et voir s’il n’y a pas lieu à de l’amélioration. « Et avec l’aide des subventions actuelles, c’est le moment idéal pour passer à l’action. Quelle que soit l’importance de l’investissement, la plupart des entreprises qui optent pour de meilleures solutions énergétiques réduisent d’au moins 10 % leurs factures annuelles. Et plus l’investissement est majeur, plus les réductions approchent les 30% à 40% d’économies annuelles. Ce serait bête de s’en passer », conclut-il.

Sur le même sujet

Saisir les opportunités d’affaires en Europe

Édition du 21 Septembre 2022 | Katia Tobar

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE. La crise énergétique européenne offre aux entreprises québécoises de nombreuses occasions.

Électricité zéro émission: le Québec peut aider le Canada

Édition du 21 Septembre 2022 | Katia Tobar

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE. Le Canada vise la carboneutralité d’ici 2050 au pays.

À la une

Cryptos et TradFi, des liaisons dangereuses à surveiller

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les crypto-actifs se développent et ils se mêlent aux produits financiers classiques.

Les copropriétaires de Torstar acceptent un processus de médiation-arbitrage

Les deux parties devront déterminer qui reprendra l’entreprise.

Intraprenez!

BLOGUE INVITÉ. 33% des jeunes professionnels envisageraient de se lancer en affaires si leur employeur l'autorisait.