Transformer les nouveaux arrivants en… clients


Édition du 23 Novembre 2022

Transformer les nouveaux arrivants en… clients


Édition du 23 Novembre 2022

La BNC donne aussi jusqu’à trois ans de services bancaires gratuits aux nouveaux arrivants et un accès simplifié à une carte de crédit, pour des clients qui n’ont pas toujours eu l’occasion de se bâtir un dossier de crédit. (Photo: 123RF)

IMMIGRATION. Les banques ne lésinent pas sur les efforts pour transformer les nouveaux arrivants en clients à court, moyen ou long terme. En plus des services qu’elles offrent, elles déploient des stratégies pour les recruter. 

Les finances représentent un élément majeur dans l’immigration économique. Plusieurs programmes sont d’ailleurs axés sur l’investissement ou l’entrepreneuriat. Le Programme des investisseurs permet d’obtenir la résidence permanente au Canada moyennant un investissement d’au moins 1,2 million de dollars, remis à l’immigrant après cinq ans. Le gouvernement du Québec a pour l’instant suspendu ce programme jusqu’en avril 2023.

Le Programme des entrepreneurs du Québec assure quant à lui aux propriétaires d’entreprises et aux gérants qualifiés d’obtenir la résidence permanente à condition de créer ou d’acquérir une entreprise ici. En 2019, seulement 2669 personnes sélectionnées au Québec sur un total de 25 678 correspondaient à la catégorie « gens d’affaires » (entrepreneurs, investisseurs, travailleurs autonomes), selon le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI).

 

De l’aide en tout temps

Les services des banques sont toutefois loin de viser seulement les gens d’affaires. L’ensemble des nouveaux arrivants ont besoin de trouver rapidement de l’aide pour déposer leur argent ou obtenir du crédit, mais aussi pour faciliter leur arrivée.

« Nous offrons pendant un an l’accès sept jours sur sept à un service téléphonique d’accompagnement exclusif et gratuit », explique Martin Lagacé, directeur principal du portefeuille des produits transactionnels de BNC. Les services couvrent la vie quotidienne (santé, emploi, etc.), l’assistance juridique, l’habitation, les finances personnelles et les questions d’immigration. Ils sont fournis par des entreprises ou des consultants externes.

La BNC donne aussi jusqu’à trois ans de services bancaires gratuits aux nouveaux arrivants et un accès simplifié à une carte de crédit, pour des clients qui n’ont pas toujours eu l’occasion de se bâtir un dossier de crédit. 

« Notre objectif consiste à la fois à recruter une nouvelle clientèle et à faciliter la transition de ces personnes au Canada, affirme Martin Lagacé. Cette période cause souvent beaucoup de stress pour les immigrants. »

 

Répondre à des crises 

BMO mise pour sa part sur le programme Nouveau commencement. « Il vise à faciliter la transition des nouveaux arrivants grâce à une gamme de produits bancaires personnalisés, sans frais, conçus pour les aider à retrouver leur équilibre financier plus rapidement », indique Vittorio Pellegrino, président régional des services bancaires aux particuliers. 

La banque déploie parfois des efforts supplémentaires pour répondre à des crises à l’étranger. « En mai 2022, nous avons créé une offre de services bancaires personnalisés destinée aux nouveaux arrivants au Canada en provenance de l’Ukraine, dans le but de les aider à acquérir rapidement et facilement une assise financière solide », illustre Vittorio Pellegrino. La BMO tente aussi de faciliter l’accès des immigrants à un emploi dans ses succursales.

BMO est par ailleurs l’une des rares banques à permettre l’ouverture de comptes en ligne aux résidents permanents, aux étudiants et aux travailleurs étrangers jusqu’à un an avant leur entrée au Canada. Elle fournit plusieurs autres services bancaires et de crédit qui correspondent aux besoins particuliers des nouveaux arrivants, comme un nombre illimité de virements de fonds internationaux lors de leur première année.

 

Recruter à l’étranger

Comme le marché de l’immigration économique connaît une forte croissance, les institutions financières s’efforcent d’accaparer leur part de cette clientèle. En janvier 2012, le Mouvement Desjardins a même ouvert un bureau de représentation à Paris.

« L’un des objectifs de nos représentants consiste à parcourir l’Europe pour aider ceux qui souhaitent immigrer ou investir au Canada à comprendre les particularités de notre système bancaire et de nos processus d’immigration, à planifier leur budget, à trouver du financement ou à se joindre à un réseau d’affaires local », explique Christophe Pigeat, chef de l’équipe des nouveaux arrivants chez Desjardins.

Par ailleurs, on retrouve 25 nationalités et 14 langues parlées dans l’équipe que dirige Christophe Pigeat au Québec. Cela renforce sa capacité à faciliter la transition des nouveaux arrivants. « Le personnel dans les caisses est lui aussi de plus en plus multiculturel et multilingue, ce qui l’aide à servir ces membres », souligne-t-il.

De fait, Desjardins compte environ 2000 travailleurs étrangers de plus dans ses propres rangs depuis un an, d’une quinzaine de nationalités. Elle a récemment créé un centre d’aide en matière d’immigration, qui sert à la fois au recrutement et à l’intégration de ces nouveaux arrivants.

Christophe Pigeat lui-même est d’origine française et a travaillé dans une caisse avant d’accéder à ses nouvelles fonctions. « Je suis bien placé pour comprendre que l’immigration constitue un déracinement et notre équipe est là pour contribuer à transformer cette transition en réussite. »

À la une

Bourse: Wall Street clôture en baisse

Mis à jour le 08/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Fed et les prévisions des entreprises inquiètent.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 08/02/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Pourquoi la Banque du Canada a relevé son taux directeur?

La Banque du Canada a relevé son taux directeur d’un quart de point de pourcentage, le 25 janvier dernier.