Pizza Salvatoré, d'une génération à l'autre

Publié le 30/07/2021 à 08:00

Pizza Salvatoré, d'une génération à l'autre

Publié le 30/07/2021 à 08:00

Par Philippe Lemelin

Les 5 copropriétaires de Pizza Salvatoré: Sébastien, Katarina, Guillaume Jr., Élisabeth et Frédéric Abbatiello (Photo: courtoisie)

GROS PLAN SUR LE REPRENEURIAT. Une entreprise familiale de troisième génération de la région de Québec est en mode conquête avec sa chaîne de restaurants, Pizza Salvatoré.

La fratrie Abbatiello, composée de trois frères et de deux sœurs âgés de 25 à 34 ans, poursuit un plan d’expansion ambitieux lancé en septembre dernier.

Leur objectif: ouvrir un restaurant toutes les deux semaines. Ils le font depuis avril 2021 et prévoient maintenir le rythme au moins jusqu’à la fin de l’année.

Le nombre de succursales est passé de 13 à 28 depuis leur arrivée en poste il y a trois ans. On comptera 40 restaurants à la fin de 2021.

Pour les cinq frères et sœurs, reprendre l’entreprise familiale était tout à fait naturel. «On a grandi en voyant nos parents et nos grands-parents se consacrer à l’entreprise familiale», se remémore Élisabeth Abbatiello, copropriétaire et responsable des communications chez Pizza Salvatoré.

À (re)lire: Comment bien préparer une reprise?

«On a littéralement été élevés dans les cuisines des restos. On a occupé tous les postes. On savait depuis notre plus jeune âge qu’on voulait mettre la main à la pâte», souligne-t-elle.

L’entreprise a été fondée par leur grand-père, Salvatoré Abbatiello, en 1964. Sébastien, Guillaume Jr., Frédéric, Élisabeth et Katarina ont racheté la PME à leur père, Guillaume, en 2018.

 

Manque de main-d’œuvre

La pandémie de COVID-19 n’a pas trop ébranlé la PME. Les restaurants se sont tournés exclusivement vers la livraison. Les ventes ont explosé et quelque 150 livreurs ont été embauchés en deux semaines. 

Comme ils tiraient bien leur épingle du jeu, les propriétaires ont décidé d’aller de l’avant avec leur plan de croissance déjà prévu pour septembre 2020 tout en se spécialisant dans la livraison et les commandes pour emporter.

À (re)lire: Entrepreneurs, prenez soin de votre santé mentale cet été

Problème présent avant la pandémie, leur principal défi demeure le manque de main-d’œuvre, surtout que Pizza Salvatoré engage environ 50 personnes lors de chaque nouvelle ouverture de restaurant, toutes les deux semaines.

«C’est la partie la plus difficile», affirme Élisabeth Abbatiello. «Une fois que l’équipe est en place, environ 40% des nouveaux équipiers dans les restaurants sont référés par des employés déjà en poste. C’est un gros plus pour nous.»

 

Tournés vers l'avenir

Pizza Salvatoré s’étend tranquillement dans la grande région de Montréal. Une succursale a été ouverte dans l’ouest de l’île, à Dollard-des-Ormeaux, et d’autres se trouvent dans les villes en périphérie, comme Laval, Mascouche et Longueuil. Une succursale ouvrira dans Saint-Léonard en septembre. La chaîne se transportera également à Gatineau vers la fin août. 

L’entreprise familiale passera le flambeau à la prochaine génération — qui est déjà fort nombreuse — en temps et lieu, assure Mme Abbatiello. «Dans les dernières années, on s’est fait approcher à deux reprises par des multinationales pour un achat. On a écouté les propositions, mais ça ne nous intéressait pas vraiment. On a confiance en nos produits, en notre équipe. On a décidé de se retrousser les manches et de foncer.»

 

Sur le même sujet

Gestionnaires, soyez un tremplin pour vos employés

17/09/2021 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Pour leur permettre de déployer leurs ailes, vous devrez mieux cerner vos collègues. Voici comment.

N’ayez pas peur des grandes erreurs

16/09/2021 | Stéphane Slogar

BLOGUE INVITÉ. Cette PME invite carrément chacun de ses employés à commettre une grave erreur par année!

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne une semaine volatile

Mis à jour le 17/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé la séance de vendredi à son plus faible niveau en près de quatre semaines.

Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis

Mis à jour le 17/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Marché Goodfood, Alithya et Doordash

17/09/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.