La touche Montoni

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Décembre 2021

La touche Montoni

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Décembre 2021

Par Claudine Hébert

Jusqu’à présent, une vingtaine de bâtiments du portefeuille de Montoni, dont le magasin Structube du 3300, autoroute Chomedey, Laval, sont concernés. (Photo: courtoisie)

GRANDS DE L'IMMOBILIER COMMERCIAL. Depuis 1995, le nom de Montoni est généralement associé à des immeubles industriels établis dans le Grand Montréal. Une image qui est sur le point de changer.

En septembre, le constructeur et gestionnaire de bâtiments lavallois a conclu une entente avec la Ville de Bromont qui lui permet d’acquérir et de développer jusqu’à six millions de pieds carrés de terrain au sein de son parc scientifique. En vertu du prix établi à 3$ le pied carré, l’entente pourrait se conclure par une somme de 18 millions de dollars (M$).

Pourquoi viser cette municipalité estrienne? «La main-d’oeuvre de talent est de plus en plus accessible dans les régions. Ce qui nous incite à vouloir investir dans des villes satellites, telles que Bromont», indique le directeur de l’urbanisme et du développement stratégique du Groupe Montoni, Marc-André Fullum. Il ajoute que Bromont est une destination stratégique, située entre Montréal et la frontière américaine. Les terrains visés sont d’ailleurs situés à proximité des autoroutes 10, 20, 30 et 35.

Parallèlement, Montoni compte également intensifier sa présence dans l’écoparc industriel de Saint-Bruno-de-Montarville. Le Groupe vient justement de s’associer avec l’Alberta Investment Management Corporation (AIMCo) pour y acquérir un terrain de 4,3 millions de pieds carrés. Le début de la construction des bâtiments industriels, qui totaliseront 1,6 million de pieds carrés, est prévu en 2022.

À terme, ce développement représentera un investissement de 400 M $, signale le constructeur.

 

Des bâtiments inspirés des normes LEED

Le Groupe Montoni est convaincu que ses immeubles flexibles et sur mesure constitueront un élément majeur d’attraction et de rétention de main-d’oeuvre dans les villes où il compte s’établir.

Avec quelque 4,2 millions de pieds carrés de bâtiments certifiés LEED, l’entreprise détient d’ailleurs près de 10 % des constructions LEED du Québec pour les secteurs industriel, commercial et institutionnel, fait valoir Frédérick Truchon-Gagnon, sa directrice des affaires publiques et des communications. «Nous avons réalisé que les PME ne sont pas toutes en mesure de s’offrir ce type de bâtiment, souligne-t-elle. C’est ce qui a motivé notre groupe à mettre au point le programme Distinction par Montoni il y a trois ans.» Inspiré des normes LEED, mais sans les exigences de la certification officielle, ce programme permet d’offrir des tarifs de location moins chers qu’un bâtiment certifié, soutient Frédérick Truchon-Gagnon, sans toutefois vouloir partager cet «écart de tarif».

«Ces locaux réduisent la consommation d’eau potable d’au moins 30 % et la consommation énergétique d’au moins 15% par rapport à la plupart des bâtiments actuels», avance Frédérick Truchon-Gagnon. Elle ajoute que les bâtiments du programme Distinction «sont équipés de bornes de recharge, de douches et de vélos»et qu’ils «disposent d’espaces verts accessibles aux employés».

Jusqu’à présent, une vingtaine de bâtiments du portefeuille de Montoni, dont le siège social de Sunwing, situé au 3105, place Louis-R.-Renaud, à Laval, ainsi que le magasin Structube du 3300, autoroute Chomedey, Laval, sont concernés.

«C’est notre façon d’être créatifs et de s’adapter aux besoins des entreprises et de leurs travailleurs. Et ça fonctionne», conclut son collègue Marc-André Fullum.

Sur le même sujet

Préparez-vous à l'arrivée de l’industrie 5.0

Édition du 25 Mai 2022 | François Normand

L’industrie 5.0 en est à ses balbutiements, comme on peut le constater ici et là sur Internet.

Être un citoyen corporatif actif en région pour attirer de la main-d'œuvre

11/05/2022 | Marie-Eve Shaffer

RÉTENTION DE MAIN-D'OEUVRE. Les entreprises ont intérêt à démontrer un engagement profond pour leur municipalité.

À la une

Ce qui cloche avec l'expérience voyageur à l'aéroport de Montréal

Il y a 14 minutes | Daniel Lafrenière

BLOGUE INVITÉ. Comment se fait-il que l'expérience soit plus fluide à Paris qu'à Montréal?

À surveiller: Bombardier, Pfizer et BMO

Il y a 55 minutes | Charles Poulin

Que faire avec les titres Bombardier, Pfizer et BMO? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 08:56 | Refinitiv

Bénéfice pour la RBC, la CIBC et la TD, acquisition pour Broadcom, Telus retire son offre pour Appen.