Les mises en chantier aux États-Unis augmentent en juin

Publié le 20/07/2021 à 12:10

Les mises en chantier aux États-Unis augmentent en juin

Publié le 20/07/2021 à 12:10

Par AFP

(Photo: 123RF)

Les mises en chantier de logements aux États-Unis ont continué à augmenter en juin, dépassant les attentes, mais les prochains mois devraient connaître une baisse, annoncée par le recul des permis de construire, les prix très élevés décourageant toujours certains acheteurs.

Le mois dernier, 1,643 million de maisons et immeubles ont commencé à être construits dans le pays, en rythme annualisé ajusté des variations saisonnières, selon les données du département du Commerce publiées mardi.

C’est 6,3 % de plus qu’au mois de mai, dont les données ont été révisées en baisse, et davantage que les 1,6 million attendus par les analystes.

Mais cela reste inférieur au pic enregistré en mars, lorsque 1,725 million de logements avaient été mis en chantier (données révisées en baisse), le plus haut niveau depuis juillet 2006.

Et 1,598 million de permis de construire ont été délivrés en rythme annualisé, soit 5,1 % de moins qu’en mai, et bien moins que les 1,7 million attendus. Cet indicateur avancé du marché permet d’anticiper le nombre de chantiers qui vont commencer. 

« La baisse des permis est plus importante que le bond des mises en chantier », souligne dans une note Ian Shepherdson, économiste pour Pantheon Macroeconomics, qui s’attend à ce que la tendance soit à la baisse dans les mois à venir.

Ce recul est « dû à la hausse des coûts des matériaux, qui a fait grimper les prix des logements neufs depuis la fin de l’année dernière », a déclaré Robert Dietz, économiste en chef de l’Association nationale des constructeurs (NAHB).

« C’est un défi pour un marché du logement qui a besoin de stocks supplémentaires », de construire plus pour répondre à la demande qui reste très forte, a-t-il souligné.

Le secteur immobilier, l’un des grands gagnants de la crise grâce aux taux historiquement bas et aux envies d’espace et de verdure liées au télétravail, doit désormais faire face aux pénuries mondiales d’approvisionnement qui font grimper les prix de certains matériaux, mais aussi aux difficultés à trouver de la main-d’œuvre.

La confiance des constructeurs de maisons neuves s’est ainsi encore étiolée en juillet, selon l’enquête mensuelle de la NAHB et Wells Fargo publiée lundi. 

Les maisons aux États-Unis sont principalement construites en bois, et son prix a bondi avec la pandémie.

Il a commencé à reculer en avril et mai, mais reste « près de deux fois plus élevés » qu’en avril 2020, renchérissant de près de 30.000 euros en moyenne le prix des maisons neuves, selon un communiqué publié lundi par la NAHB.

« Je m’inquiète de l’accessibilité et des pressions que la hausse des prix des logements créeront pour les familles qui acquièrent pour la première fois une maison ou qui ont moins de revenus », a d’ailleurs récemment déclaré la secrétaire au Trésor Janet Yellen.

À la une

Marketing: découvrez quel est votre niveau de maturité numérique

22/09/2021 | lesaffaires.com

Participez à ce sondage pour obtenir le score de maturité numérique de votre entreprise.

Merci pour tout, Louise

22/09/2021 | Marine Thomas

Si vous aussi, vous avez une personne que vous admirez dans votre entourage, n’attendez pas, dites-lui maintenant.

À la une: trouver de nouvelles façons de s'approvisionner

Édition du 22 Septembre 2021 | Les Affaires

La pandémie a enrayé la machine bien huilée qu’étaient les chaînes logistiques mondiales...