Vérification: Trudeau a-t-il manqué des cibles de réduction de GES?

Publié le 10/09/2021 à 08:35

Vérification: Trudeau a-t-il manqué des cibles de réduction de GES?

Publié le 10/09/2021 à 08:35

Par La Presse Canadienne

Lors de l’Accord de Paris, en 2015, le Canada s’est engagé à réduire ses émissions de 30% sous le niveau de 2005.(Photo: 123RF)

Si une personne dit qu’il pleut et une autre dit qu’il fait beau, le travail journalistique ne consiste pas à citer l’une et l’autre, mais bien à regarder par la fenêtre.

Dans cette rubrique, La Presse Canadienne examine des déclarations de partis politiques en campagne électorale et regarde par la fenêtre pour vous.

 

La citation

Lors du débat des chefs de jeudi soir, le premier ministre sortant et chef libéral Justin Trudeau a dû défendre son bilan environnemental au sujet des émissions de gaz à effet de serre (GES) devant les accusations d’Erin O’Toole. Voici des extraits de leur échange:

«M. Trudeau, vous n’avez jamais atteint une cible.» ― Erin O’Toole.

«Nous n’avons manqué aucune de nos cibles (…), comme elles sont en 2030 et donc techniquement assez difficiles à atteindre neuf ans à l’avance.» ― Justin Trudeau

 

Les faits

Voici d’abord les cibles de réduction de gaz à effet de serre (GES) qui ont été en vigueur sous le gouvernement Trudeau. Lors de l’Accord de Paris, en 2015, le Canada s’est engagé à réduire ses émissions de 30% sous le niveau de 2005. Depuis, les libéraux ont proposé une cible encore plus ambitieuse: 40% de réduction en 2030, et la carboneutralité en 2050.

Avec des échéances qui n’arriveront que dans les prochaines décennies, il est en effet impossible de déclarer sans équivoque que ces objectifs n’ont pas été atteints.

Cependant, les chefs de l’opposition ont raison de dire que les émissions de GES ont augmenté sous les libéraux. Selon les derniers chiffres de l’OCDE, elles sont passées de 723 mégatonnes d’équivalent de CO2 en 2015 à 730 mégatonnes en 2019.

Pour ce qui est des cibles, le ministère de l’Environnement prévoit qu’avec les mesures qui ont été mises en place en date de septembre 2020, le Canada de 2030 descendrait à «8% sous les niveaux de 2005», et raterait donc l’objectif de Paris, celui qui est le moins exigeant.

Toutefois, ces estimations sont limitées, comme elles prennent en compte que les mesures qui ont déjà été prises dans le passé, et partent avec la prémisse que rien de plus ne sera fait entre-temps.

 

Ce que nous avons vu par la fenêtre

Les cibles n’ont pas été atteintes ni manquées, comme elles se situent toutes dans le futur. Il est donc prématuré d’arriver à une quelconque conclusion à ce sujet.

Cependant, avec les émissions de GES du Canada qui augmentent depuis plusieurs années et les experts qui ne crient pas victoire, beaucoup d’efforts restent à faire pour penser que l’on pourrait respecter l’Accord de Paris, sans parler des objectifs libéraux.

 

À la une

Comment rendre infaillible son approvisionnement?

BALADO. PME, sortez votre boule de cristal.

Bourse: Wall Street clôt en hausse après la frayeur du variant Omicron

Mis à jour à 16:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en légère hausse.

À surveiller: Calian, Green Impact Partners et WELL Health Technologies

09:26 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Calian, Green Impact Partners et WELL Health? Voici quelques recommandations d'analystes.