Cooldel accoste la Rive-Nord de Montréal

Publié le 03/05/2021 à 07:00

Cooldel accoste la Rive-Nord de Montréal

Publié le 03/05/2021 à 07:00

Par Catherine Charron

(Photo: 123RF)

DÉFI START-UP. Depuis le lancement de son service clé en main en mai 2020, Cooldel permet à près de 15 épiciers indépendants du grand Montréal de tenir un comptoir numérique. La start-up croit mordicus à sa solution, et devrait aider une dizaine d’autres commerçants locaux d’ici les prochaines semaines.

Sa plus récente expansion sur la couronne nord de la métropole lui donnerait toutes les raisons de penser que son modèle d’affaires a un potentiel de croissance exponentielle. « On fait affaire avec des marchands qui s’occupent déjà de leur inventaire. Tout ce qu’on a à faire, c’est de signer des contrats dans de nouvelles régions, et mettre en place un service de livraison. Du côté TI, tout est en place pour que l’on puisse les desservir », assure Vincent Younan, le cofondateur de Cooldel.

La start-up, qui a remporté la 4e édition du Défi Start-up, permet aux épiciers de quartier de vendre sur le web leur marchandise, sans se soucier de gérer un commerce numérique, ou la logistique derrière un service de livraison. « Ils n’ont qu’à assembler les commandes, que nous nous occupons de livrer le jour même », explique le président de la PME qui compte aujourd’hui 12 employés.

Si à leur début il leur a été difficile de trouver des marchands qui souhaitaient faire le pas vers la vente en ligne en pleine pandémie, maintenant, ce sont eux qui, à l’instar des commerçants de Boisbriand et Terrebonne, contactent la jeune équipe pour pouvoir profiter de leur service.

Inscrivez-vous au Défi Start-up 2021

Grâce à cette première expérience à l’extérieur de l’île de Montréal, Cooldel a pu optimiser le processus d’archivage de l’inventaire d’un nouveau client. Cette marche à suivre détaillée n’oblige plus la start-up à envoyer cinq employés en magasin pour réaliser cette tâche.

« Elle nous a permis de mettre en place des lignes opérationnelles très solides à l’intérieur de la compagnie pour pouvoir procéder, peu importe qu’on soit près de l’épicerie ou pas. […] Toute la mise en ligne s’est passée de manière fluide, et on est certain que l’on pourra reproduire ça à Toronto et à Québec », affirme Vincent Younan.

 

Les bienfaits d’une croissance organique

Chaque mois depuis le lancement de ses activités, le nombre de commandes passées via la plateforme d’agrégation d’épicerie en ligne double. Pour parvenir à alimenter cette croissance, Cooldel base sa stratégie d’acquisition sur le marketing numérique, dont le marketing d’influence, et le bouche-à-oreille.

La start-up mise sur des techniques de communication organiques pour attirer de nouveaux clients, car elles permettraient de les fidéliser davantage. Bien qu’il soit plus difficile de rejoindre une large audience en utilisant moins de publicités payantes sur les réseaux sociaux, le jeu en vaut toutefois la chandelle. « C’est beaucoup de constance en termes de création de contenu sur le site et les réseaux sociaux […] mais un client acquis organiquement restera plus longtemps sur la plateforme, ce sera un meilleur client », assure-t-il.

L’autre facteur qui lui semble primordial, c’est d’offrir un service à la clientèle hors pair. Au départ, le nombre plus modeste de commandes leur a permis de traiter aux petits oignons les clients. Une habitude maintenant bien ancrée au sein de la start-up. « 100 clients très heureux nous recommandent à une autre centaine, qui, s’ils sont satisfaits aussi, le feront à leur tour. On le voit sur nos statistiques, et ça nous a vraiment propulsés », observe Vincent Younan.

 

Sur le même sujet

Vent d'optimisme pour les start-ups

03/05/2021 | Emmanuel Martinez

Les vagues de COVID-19 n’ont pas noyé les start-ups. Ces dernières semblent au contraire surfer sur cette déferlante.

Raefer Wallis veut sortir l'immobilier de l'âge médiéval

27/04/2021 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. «L’immobilier a fait un travail extrêmement médiocre pour favoriser une culture de l’innovation.»

À la une

Inscrivez-vous au Défi Start-Up!

30/04/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires est à la recherche de la start-up qui va révolutionner le futur. Ça pourrait être la vôtre!

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

06/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Voici le jury de la 6e édition du Défi Start-up Les Affaires

06/05/2021 | lesaffaires.com

DÉFI START-UP. Serge Beauchemin, Anne Marcotte, Éric Labelle et Marine Thomas sont les membres du jury cette année.