Vaccin: les premières doses seront livrées au pays avant janvier

Publié le 07/12/2020 à 12:15

Vaccin: les premières doses seront livrées au pays avant janvier

Publié le 07/12/2020 à 12:15

Par La Presse Canadienne

(Photo: Gareth Fuler pour La Presse canadienne)

On attend toujours le feu vert de Santé Canada, mais Justin Trudeau peut assurer que les premières doses du vaccin Pfizer seront au pays avant la fin de l’année.

Le premier ministre en a fait l’annonce lundi avant-midi.

Il y aura livraison de «jusqu’à 249 000» doses du vaccin de Pfizer au Canada en décembre, a annoncé M. Trudeau. Le premier arrivage est attendu la semaine prochaine.

«Cette nouvelle signifie que nous pourrons prendre de l’avance dans notre plan de vaccination», s’est réjoui le premier ministre.

Le vaccin de Pfizer doit recevoir d’ici quelques jours l’approbation de Santé Canada. 

C’est la compagnie elle-même qui livrera les doses aux 14 sites identifiés par les provinces et les territoires, étant donné la nécessité de garder ce produit à une température sous les − 80 degrés Celsius.

Le gouvernement fédéral organise la distribution aux provinces des vaccins achetés à l’étranger. Celles-ci doivent avoir chacune leur plan de vaccination.

On sait déjà qu’Ottawa n’a de garantie que pour six millions de doses d’ici la fin mars, en provenance de Pfizer et de Moderna. C’est assez pour vacciner trois millions de Canadiens.

Les autorités fédérales de santé publique ont précisé vendredi leur guide pour les populations à vacciner en priorité. Les Canadiens qui se retrouveraient sur cette liste sont plus de trois millions.

Québec devait, lundi après-midi, annoncer sa propre liste.

Pendant ce temps, l’opposition aux Communes continue de réclamer un plan détaillé de vaccination pour tout le pays. Une motion en ce sens, présentée la semaine dernière par les conservateurs, devait être soumise aux voix lundi après-midi.

 

Sur le même sujet

Voici comment mieux communiquer avec vos employés

RHÉVEIL-MATIN. «J'ai vu certains changer de job parce que cette problématique n'a pas été bien abordée.»

Une étude établit des liens entre la pollution atmosphérique et sévérité de la COVID

Les particules fines, le dioxyde d’azote et l’ozone troposphérique irritent les poumons et la fonction pulmonaire.

À la une

«Revenir au bureau? Non merci, ça coûte trop cher!»

Il y a 20 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Essence, strationnement, food court... Au secours, le retour partiel au bureau me coûte une fortune!»

Ce qui cloche avec l'expérience voyageur à l'aéroport de Montréal

BLOGUE INVITÉ. Comment se fait-il que l'expérience soit plus fluide à Paris qu'à Montréal?

À surveiller: Bombardier, Pfizer et BMO

Que faire avec les titres Bombardier, Pfizer et BMO? Voici quelques recommandations d’analystes.