Un cas de variant Omicron a été confirmé au Québec, selon Christian Dubé

Publié le 29/11/2021 à 13:51, mis à jour le 29/11/2021 à 16:00

Un cas de variant Omicron a été confirmé au Québec, selon Christian Dubé

Publié le 29/11/2021 à 13:51, mis à jour le 29/11/2021 à 16:00

Par La Presse Canadienne

Le ministre a aussi pressé les personnes de 70 ans et plus d’aller chercher leur troisième dose de vaccin contre la COVID-19. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec confirme qu’un cas de contamination au variant Omicron a été identifié dans la province.

De plus, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a précisé en conférence de presse lundi que la santé publique a identifié 115 voyageurs provenant des pays africains considérés comme étant problématiques. Ils ont été appelés pour faire un nouveau test PCR et s’isoler  pour une période de 14 jours.

Pour l’instant, les autorités de santé publique surveillent de près la situation, mais estiment qu’il est trop tôt pour prendre «des décisions importantes».

 

Avertissement aux voyageurs

Par contre, le ministre Dubé a averti que l’apparition de ce variant est cause de préoccupation, particulièrement pour les voyageurs.

«On demande aux Québécois qui voyagent à l’étranger de demeurer excessivement vigilants parce que les exigences au retour de voyage pourraient évoluer rapidement. (…) Peu importe où vous voyagez, il faut rester prudents.»

Le ministre Dubé a fait valoir qu’il est d’abord nécessaire de déterminer si le variant résiste ou non aux vaccins, ce qui n’est pas acquis, et aussi s’il est plus contagieux et s’il est plus virulent.

À ses côtés, le directeur de la santé publique, le docteur Horacio Arruda, a expliqué que, pour l’instant, «on pense (…) qu’il est plus transmissible. Il se transmet beaucoup, rapidement, comme le Delta l’avait fait par rapport à la souche qu’on avait antérieurement».

«Par contre, il peut se transmettre plus, mais ne pas nécessairement avoir des impacts importants sur la maladie, ne pas nécessairement être plus virulent. Il pourrait l’être plus, il pourrait l’être moins. Souvent quand les virus mutent, c’est pour survivre et, donc, souvent ils deviennent un peu moins virulents», a précisé le docteur Arruda.

 

Un nouveau vaccin prêt «en trois ou quatre mois» si nécessaire

Il a ajouté par la suite que les réponses à ces questions devraient être connues dans deux semaines environ.

Le docteur Arruda a par ailleurs expliqué que «si jamais on avait une impression qu’il (le vaccin) n’est pas si efficace, les compagnies vont pouvoir ajuster leurs vaccins, particulièrement celles qui font de l’ARN messager, et on pense qu’en dedans de trois ou quatre mois on pourrait avoir un nouveau vaccin».

 

La 3e dose des 70 ans traîne de la patte

Par ailleurs, le ministre Dubé s’est félicité de voir qu’environ le tiers de 5 à 11 ans, soit plus de 200 000 d’entre eux, avaient déjà obtenu une première dose ou un rendez-vous pour la recevoir.

M. Dubé a admis que le nombre de cas avait connu une hausse récemment, mais il a qualifié de «mineure» la légère hausse du nombre d’hospitalisations et n’y voit pas une source d’inquiétude.

Le ministre n’a pas manqué de souligner que la majorité des nouveaux cas étaient des personnes non vaccinées, dont une proportion marquée d’enfants de 5 à 11 ans.

Cependant, Christian Dubé n’a pas caché son impatience face au peu d’empressement des 70 ans et plus d’obtenir une troisième dose. «Je trouve que ça avance très lentement» a-t-il laissé tomber.

 

Décision sur le temps des Fêtes le 6 décembre

Le gouvernement n’a toujours pas pris de décision sur ce qui sera permis ou non pour le temps de Fêtes. Le docteur Arruda prévoit toujours donner davantage de précisions le 6 décembre, mais semblait un peu moins certain de cette date avec l’arrivée du variant Omicron.

Une chose est sûre : jusqu’à nouvel ordre, les rassemblements dans les domiciles demeurent limités à 10 personnes et le ministre Dubé a demandé aux entreprises qui souhaitent faire une fête de Noël d’aller dans les restaurants où l’on a pris l’habitude de faire respecter les mesures sanitaires.

«Il faut apprendre à vivre avec le virus. Même si on aimerait mettre tout ça derrière nous, il faut respecter les mesures sanitaires», a-t-il conclu, s’excusant à quelques reprises de répéter encore une fois ce message.

 

Sur le même sujet

Des lignes aériennes demandent de mettre fin aux tests de dépistage à l'arrivée

Air Canada, WestJet et l’aéroport Pearson demandent un transfert de la capacité de test des aéroports vers la communauté

Quelles sont les tendances technos en 2022?

BLOGUE INVITÉ. Au menu: IA, blockchain, cryptos et NFT, le «sans-code», le métavers et bien d'autres.

À la une

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse

Mis à jour à 17:04 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street était fermée ce lundi pour le jour férié du Martin Luther King Day.

À surveiller: Pfizer, Cogeco et Fiera

08:52 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Pfizer, Cogeco et Fiera? Voici quelques recommandations d’analystes.