Sondage sur la vaccination obligatoire: une majorité, mais pas un consensus

Publié le 07/12/2021 à 08:50

Sondage sur la vaccination obligatoire: une majorité, mais pas un consensus

Publié le 07/12/2021 à 08:50

Par La Presse Canadienne

De l'avis de Christian Bourque, de la firme Léger, imposer la vaccination à tous serait dangereux. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — Près des deux tiers des Canadiens seraient en faveur de la vaccination obligatoire pour tous, selon un sondage mené conjointement par la firme Léger et l’Association d’études canadiennes.

«Avec l’arrivée du variant Omicron, est-ce que la vaccination contre la COVID-19 devrait devenir obligatoire pour tous, sauf les tout-petits et les personnes qui auraient un empêchement médical?» a demandé le sondeur. Ils ont été 64% à répondre oui à cette question.

Seulement 36% voyaient la vaccination obligatoire d’un mauvais oeil.

Christian Bourque, de la firme Léger, souligne que la mesure prise au tout début de la campagne massive de vaccination, il y a presque un an, était semblable: 61% étaient alors en faveur d’une vaccination obligatoire. Au moment où des pays européens imposent la vaccination obligatoire à leurs citoyens, le sondeur fait une mise en garde.

«Il n’y a pas comme un consensus canadien sur la question de la vaccination obligatoire. Il y a une majorité en faveur. C’est un peu différent», explique-t-il en entrevue téléphonique.

«C’est dangereux, les vaccinations obligatoires», à son avis.

«Au-delà du fait qu’il y a une majorité qui est en faveur, souvent ce n’est pas cette majorité-là qui va faire du bruit pour mettre des bâtons dans les roues, qui va vous amener en cour, qui va déposer des injonctions. (…) L’opposition, elle n’est pas faible», poursuit-il.

La firme de M. Bourque a également tâté le pouls des voisins américains. Les 1004 Américains qui ont répondu au sondage sont clairement divisés sur la question de la vaccination obligatoire. Ils sont 51% à s’y opposer et 49% à y être favorables.

Moins de 60% des Américains sont pleinement vaccinés. Au Canada, 76% de la population est pleinement vaccinée. Ce taux s’élève à 86% lorsqu’on ne calcule que la population âgée de 12 ans et plus. La vaccination des 5-11 ans vient tout juste de commencer.

Au moins deux pays européens, l’Allemagne et l’Autriche, insatisfaits de leur taux de vaccination qui en est à 68%, imposeront la vaccination contre la COVID-19 dès février ou mars.

Le sondage relève, par ailleurs, une impatience face aux mesures adoptées pendant la pandémie, impatience plus manifeste chez les Québécois que dans le reste du Canada.

Ainsi, ils seraient 42% au Québec à s’opposer au retour des confinements temporaires en réaction à l’arrivée du variant Omicron, tandis que seulement 29% présentent cette résistance dans le reste du Canada.

Ils sont quand même 58% au Québec, et 71% dans le reste du Canada, à être prêts à se résigner à nouveau à ces restrictions, alors que le nombre de cas présentant le variant Omicron augmente.

«On peut fermer ou ouvrir les frontières, imposer ou non des tests à l’arrivée des voyageurs. Là-dessus, les Québécois sont similaires au reste du Canada. Mais sur la question “est-ce qu’on m’enferme à nouveau?”, là, c’est non!», note M. Bourque.

Ceci dit, le sondeur observe que si, à la fin de l’été, les Canadiens se montraient plutôt optimistes pour la suite, après la peur suscitée par le variant Delta, l’arrivée du variant Omicron ramène des pensées plus sombres.

Plus de sondés craignent de contracter le virus. Un plus grand nombre aussi ne croient plus que le pire de la pandémie est derrière nous.

«Depuis septembre, les gens disaient “on sort la tête de l’eau” avec Delta et là, pouf, encore une fois cette semaine, ça vient de rechuter», rapporte-t-il.

Ce sondage, effectué en ligne comme ceux qui l’ont précédé, ne permet pas le calcul d’une marge d’erreur, l’échantillon n’étant pas probabiliste. Cette fois, ils ont été 1547 Canadiens à répondre au sondage, entre le 3 et le 5 décembre.

 

Sur le même sujet

La COVID augmenterait le risque de diabète chez les moins de 18 ans

L’analyse ne permet pas pour le moment de déterminer si le diabète associé à la COVID-19 est chronique ou transitoire.

Modélisation: les hospitalisations bondiront dans les prochaines semaines

Les prévisions montrent que les nouvelles hospitalisations quotidiennes dépasseront de loin les pics historiques.

À la une

Conflit du bois d’œuvre: le prix des maisons fera-t-il plier Biden?

15/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Les démocrates sont en difficulté, tandis que la grogne monte contre la hausse du prix du bois et des maisons.

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Forte demande de bureaux en sous-location à Montréal

14/01/2022 | Charles Poulin

Premier trimestre d'absorption nette positive au pays en immobilier commercial