Les voyageurs n'auront plus l'obligation d'un test PCR pour entrer au pays

Publié le 15/02/2022 à 14:06, mis à jour le 15/02/2022 à 16:50

Les voyageurs n'auront plus l'obligation d'un test PCR pour entrer au pays

Publié le 15/02/2022 à 14:06, mis à jour le 15/02/2022 à 16:50

Par La Presse Canadienne

Le gouvernement prévoit également de lever son avis exhortant les Canadiens à éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa assouplira à compter du 28 février certaines mesures sanitaires à la frontière pour les personnes vaccinées, car le pays a «franchi le pic du variant Omicron», a annoncé mardi le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos.

Les voyageurs vaccinés contre la COVID-19 n’auront ainsi plus besoin d’un test moléculaire PCR pour entrer au Canada.

Les voyageurs pourront à la place prendre un test antigénique rapide approuvé par le pays d’où ils viennent et administré par un laboratoire, un organisme de la santé ou par des services en télésanté.

Le test antigénique devra être effectué au maximum le jour avant leur arrivée en sol canadien, a détaillé le ministre Duclos.

Les enfants non vaccinés voyageant avec des adultes vaccinés qui viennent au Canada n’auront plus à s’isoler de l’école ou de la garderie pendant 14 jours.

Certains voyageurs entièrement vaccinés pourraient encore être sélectionnés au hasard pour un test moléculaire à l’aéroport, mais ils ne seront pas tenus de se mettre en quarantaine en attendant le résultat.

Les Canadiens non vaccinés devront toujours être testés à l’aéroport et isolés à leur arrivée.

Ces assouplissements reposent sur des données épidémiologiques, la science et la prudence, a soutenu Yves Duclos après avoir été questionné sur l’influence des manifestations contre les restrictions sanitaires vis-à-vis ces décisions.

L’importance qu’accorde le fédéral à la vaccination reste la même, a-t-il poursuivi. « Les mesures annoncées aujourd’hui ne touchent que les gens qui sont vaccinés. (…) On sait que la meilleure protection qui puisse exister lorsqu’on se déplace au Canada ou à l’étranger, c’est d’être vacciné. »

Toujours un risque

Le gouvernement prévoit également de lever à compter du 28 février son avis exhortant les Canadiens à éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du pays en raison du risque du variant Omicron de la COVID-19.

Le ministre Duclos invite néanmoins les voyageurs à faire preuve de prudence en s’informant sur la situation de l’endroit qu’ils prévoient visiter.

« Il existe toujours un risque réel de tomber malade à l’étranger et d’être contraint de prolonger son voyage si l’on obtient un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 lorsqu’on se trouve à l’étranger », a-t-il commenté.

Yves Duclos a souligné que les restrictions aux frontières et aux déplacements dans les autres pays, ainsi qu’au Canada, peuvent changer durant leur séjour.

L’avis limitant les vols internationaux avec passagers à certains aéroports sera aussi levé dès le 28 février. L’ensemble des aéroports canadiens avec des services de douanes pourront donc de nouveau recevoir ces vols internationaux.

Le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, a mentionné que des annonces auront lieu prochainement concernant les navires de croisières.

D’autres allégements possibles

Yves Duclos a indiqué que les mesures annoncées mardi sont « transitoires » et seront « réévaluées au cours des semaines et des mois à venir ».

D’autres allégements pourront être envisagés, a-t-il dit, en fonction de la vaccination de la dose de rappel, des niveaux d’hospitalisations et de la situation épidémiologique.

« Par exemple, si et seulement si la situation le permet, l’exemption de tests pour les voyages de moins de 72 heures pourrait être remise en vigueur et éventuellement, les exigences en matière de tests préarrivée pourraient être relaxées davantage », a déclaré Yves Duclos.

Il a indiqué que les taux de positivité enregistrés avec le dépistage aux frontières baissent et que selon les estimations la situation continuera à s’améliorer d’ici les deux prochaines semaines.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, courant acheteur après un mois catastrophique

Mis à jour il y a 5 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé sur un gain de plus de 400 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour il y a 14 minutes | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: BRP, Park Lawn Corporation et Dialogue Technologies de la Santé

09:59 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de BRP, Park Lawn Corporation et Dialogue? Voici quelques recommandations d'analystes.