La situation épidémiologique «va dans le bon sens», dit le Dr Boileau

Publié le 11/05/2022 à 13:54

La situation épidémiologique «va dans le bon sens», dit le Dr Boileau

Publié le 11/05/2022 à 13:54

Par La Presse Canadienne

Le Dr Boileau a indiqué que les autorités sanitaires continuent à surveiller l’évolution de la pandémie. (Photo: La Presse Canadienne)

Le directeur national de la santé publique par intérim, le Dr Luc Boileau, estime que la situation épidémiologique va « dans le bon sens » au Québec et réitère que le retrait du masque dans les lieux publics ira de l’avant comme prévu dès samedi.

Le Dr Boileau s’est dit encouragé par la baisse des indicateurs, qu’il voit comme un signe que le retour graduel à la normale a été la bonne chose à faire.

Luc Boileau, qui a annoncé que ses points de presse se feraient dorénavant moins fréquents, a tenu à rappeler que la dose de rappel, aussi appelée troisième dose, est toujours recommandée.

La deuxième dose de rappel, ou quatrième dose, n’est toutefois recommandée que pour certains groupes précis: les résidants de CHSLD ou résidences pour personnes âgées, les personnes vivant dans d’autres milieux avec une importante proportion de personnes aînées ou vulnérables, les personnes âgées de 80 ans et plus, les personnes immunodéprimées et les personnes très vulnérables vivant dans une communauté isolée ou éloignée.

La quatrième dose n’est pas recommandée pour les autres groupes, a-t-il noté, mais elle est disponible pour ceux qui souhaitent l’obtenir.

Le Dr Boileau a indiqué que les autorités sanitaires continuent à surveiller l’évolution de la pandémie, «pour ne pas se faire surprendre par de nouveaux variants».

 

À la une

Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée

Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. À Wall Street, les marchés étaient fermés en raison de la fête nationale des États-Unis.

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu

04/07/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu ? Voici quelques recommandations.

Les fondations doivent-elles planifier leur disparition?

Édition du 11 Mai 2022 | Maxime Bilodeau

PHILANTHROPIE. «Est-ce qu’on y gagnerait davantage collectivement si les fondations acceptaient de mourir?»