Jagmeet Singh souhaiterait le maintien de la Chambre des communes hybride

Publié le 27/10/2021 à 16:48

Jagmeet Singh souhaiterait le maintien de la Chambre des communes hybride

Publié le 27/10/2021 à 16:48

Par La Presse Canadienne

«Avoir un parlement hybride est un outil qui encouragerait une plus grande participation», croit Jagmeet Singh. (Photo: La Presse Canadienne)

Jagmeet Singh croit que le Canada devrait envisager de conserver en permanence la formule de «Parlement hybride», afin d’attirer en politique fédérale plus de femmes et de parents avec de jeunes enfants.

Le chef néo-démocrate a déclaré mercredi qu’après la pandémie de COVID-19, les députés devraient envisager de conserver un format flexible, qui permettrait à certains députés de participer virtuellement aux travaux parlementaires s’ils en ont besoin.

Il a fait valoir qu’un parlement hybride permanent convaincrait davantage de gens de se lancer en politique et offrirait de la flexibilité à certains députés qui ont des responsabilités familiales.

Selon lui, on a démontré pendant la pandémie qu’un parlement hybride fonctionnait bien et il pense qu’il faudrait étudier la possibilité de le conserver lorsque la crise sanitaire sera derrière nous.

«Je pense que le parlement hybride a ouvert la porte à une plus grande participation et permet aux députés avec de jeunes enfants ou d’autres obligations de participer et de continuer à remplir ces obligations. Je pense donc qu’il a ouvert une nouvelle opportunité et je veux que ça continue», a-t-il déclaré en conférence de presse, mercredi.

«C’est peut-être une bonne chose de continuer le format hybride même après la pandémie, car il permet également une plus grande participation et une plus grande flexibilité.»

M. Singh a soutenu que de faciliter la participation à la politique fédérale et la rendre plus «accueillante» pour les femmes, les personnes avec de jeunes enfants et les proches aidants serait une bonne chose pour le Canada.

«Si nous voulons encourager les jeunes députés avec des familles (et) des femmes à participer à la politique, nous ne pouvons pas simplement dire: “OK, participez”, sans faire quelque chose pour la rendre plus accueillante ou plus facile ou plus propice ou plus accessible», a-t-il lancé.

«Avoir un parlement hybride est un outil qui encouragerait une plus grande participation», a réitéré M. Singh.

Lorsque les travaux au Parlement reprendront le 22 novembre, les néo-démocrates et les libéraux sont tous deux favorables au maintien du format hybride, qui a été mis en place pendant la pandémie. Ils sont également en faveur de permettre uniquement aux députés entièrement vaccinés d’entrer dans l’enceinte de la Chambre des communes.

Les conservateurs s’opposent à la fois à la reprise d’un format hybride et à la vaccination obligatoire. Ils se sont dits préoccupés par le fait qu’il n’y avait pas assez de ministres présents à la Chambre des communes au cours de la dernière session pour répondre aux questions de l’opposition.

Le Bloc québécois est d’accord pour la vaccination obligatoire des députés, mais il s’oppose au retour du Parlement hybride. «Si on essaie de nous enfirouaper avec un Parlement hybride que plus rien ne commande puisqu’il va y avoir 22 000 personnes pour la prochaine défaite du Canadien, on va juste dire que nos 32 députés vont être là», promettait jeudi dernier le chef bloquiste, Yves-François Blanchet.

 

À la une

Les gestionnaires sont surreprésentés parmi les travailleurs épuisés

RHÉVEIL-MATIN. Ils ont 70% plus de chance que les non-gestionnaires à se sentir en état de crise.

Le CELI d'Étienne Charest: un emprunt et de l'audace

07:31 | Jean Décary

PLEINS FEUX SUR MON CELI. En mars 2020, Étienne Charest a emprunté pour investir dans son CELI.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.