Fin du masque obligatoire en transports, mais pas dans le réseau de la santé

Publié le 08/06/2022 à 15:54

Fin du masque obligatoire en transports, mais pas dans le réseau de la santé

Publié le 08/06/2022 à 15:54

Par La Presse Canadienne

Cependant, dans les hôpitaux, CHSLD et autres établissements du réseau, le masque demeure obligatoire. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec — Les masques tomberont sous peu dans les transports au commun, mais cela n’arrivera pas de sitôt dans les établissements de santé.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a en effet annoncé mercredi qu’à compter du 18 juin, le port du masque ne sera plus obligatoire dans les transports en commun.

Les autorités ont décidé de lever cette dernière mesure populationnelle de lutte à la pandémie, étant donné que le nombre de cas de COVID-19 et d’hospitalisations est à la baisse.

Cependant, dans les hôpitaux, CHSLD et autres établissements du réseau, le masque demeure obligatoire.

«C’est là qu’il y a le plus de danger, autant pour le personnel que pour les gens qui y vont pour être soignés, alors je pense que la mesure sera encore là pour un certain temps», a justifié Christian Dubé, à la sortie de la séance du conseil des ministres en après-midi.

Le port du masque ou du couvre-visage est donc de rigueur dans les centres hospitaliers (excluant les hôpitaux psychiatriques), les CHSLD (publics ou privés), les CLSC et les cliniques (sauf celles où l’on offre exclusivement des services de santé mentale).

Le choix de porter le masque dans les transports en commun demeurera «à la discrétion de chaque personne», comme c’est le cas depuis le 14 mai dans les lieux publics publics fermés ou partiellement couverts, comme les épiceries, les cinémas ou les marchés publics.

«Si les gens se sentent plus à l’aise en continuant à le porter, ils peuvent le faire. On ne devrait jamais reprocher à quelqu’un de prendre la décision de continuer de porter le masque», a fait valoir le ministre.

Par ailleurs, les personnes qui ont eu la COVID-19 doivent porter le masque lors de toute interaction sociale au minimum cinq jours suivant leur isolement à domicile, et celles qui vivent avec une personne ayant la COVID-19 doivent aussi le porter durant 10 jours, rappelle le ministère de la Santé.

Le gouvernement rappelle que le port du masque demeure recommandé pour plusieurs groupes, notamment les personnes vulnérables en raison de leur état de santé ou de leur âge. Il est également recommandé de porter le masque en présence de ces personnes afin de limiter autant que possible les risques de contagion.

 

Sur le même sujet

Un vaccin de Moderna ciblant Omicron approuvée au Royaume-Uni

15/08/2022 | AFP

Cette version du vaccin consiste en une dose de rappel, ciblant à moitié la souche originale et Omicron.

Le conflit, votre prochain outil pour mieux collaborer

15/08/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Ne frissonnez plus à l'idée des conflits en milieu de travail grâce aux conseils de La Chicanerie.

À la une

Déconstruire les vieux mythes

Il y a 5 minutes | Manon Jeannotte

BLOGUE INVITÉ. En achetant Clearwater Seafoods, les Mi’kmaq ont montré qu’ils savent brasser des affaires.

Stations de ravitaillement d’hydrogène: la Québécoise Charbone conclut une entente

Il y a 24 minutes | La Presse Canadienne

Charbone a donné en juin le premier coup de pelle de la construction de son usine d’hydrogène vert à Sorel-Tracy.

Hydrogène: le Canada veut aider l'Allemagne, mais des experts ont des réserves

Certains experts croient que l'hydrogène vert a un prix élevé et ne pourra pas aider l’Allemagne à court terme.