Contrôles sporadiques à la frontière entre le Québec et l'Ontario

Publié le 19/04/2021 à 08:19

Contrôles sporadiques à la frontière entre le Québec et l'Ontario

Publié le 19/04/2021 à 08:19

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

D’importantes congestions routières sont survenues à l’aube lundi à l’approche des ponts menant de Gatineau à Ottawa en raison du filtrage des automobilistes désormais appliqué par des agents du Service de police d’Ottawa. 

Depuis le tout début de la nuit de lundi, une ordonnance de santé publique du gouvernement de l’Ontario prévoit que des agents soient postés en tout temps du côté ontarien des ponts Champlain, Portage, Chaudière et Macdonald-Cartier, ainsi que sur les quais des traversiers Quyon et Bourbonnais. Il en est de même au pont Alexandra, puisque le décret s’applique aussi aux piétons et aux cyclistes.   

À son approche de l’Ontario, une personne peut être interpellée par des policiers qui peuvent lui poser des questions sur son motif d’entrer dans la province. Il y a des réductions du nombre de voies ainsi que des voies réservées pour faire demi-tour.   

Le Service de police d’Ottawa signale qu’au cours des premières 24 à 72 heures de l’opération, les agents mettront l’accent sur l’information et la sensibilisation.   

À l’exception du permis de conduire, il n’y a pas d’obligation de présenter de documentation aux agents, mais les particuliers doivent fournir leur nom, leur adresse et la raison de leur déplacement.   

Le décret stipule que nulle personne ne doit entrer en Ontario en provenance du Manitoba ou du Québec sauf pour certaines raisons, par exemple si la résidence principale de la personne se situe en Ontario, si elle se rend dans la province pour son travail en Ontario, si elle transporte des biens pour les activités d’une entreprise, en raison d’un état de santé ou pour un motif humanitaire ou de compassion   

Le gouvernement du Québec a aussi dévoilé les modalités de fermeture de ses frontières avec l’Ontario, qui entrait également en vigueur lundi.   

Les policiers font des contrôles sporadiques afin de limiter les déplacements entre les deux provinces. Des patrouilleurs seront présents particulièrement lors de périodes achalandées sur les artères interprovinciales fréquemment empruntées, mais le déploiement permanent de barrages routiers, soit 24 heures sur 24, n’est pas prévu.

Québec rappelle par ailleurs qu’il est interdit de se rendre dans les régions de la Côte-Nord, du Nord-du-Québec, de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine ainsi qu’au Nunavik et sur les Terres-Cries-de-la-Baie-James.

 

Sur le même sujet

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…