Recruter avec le rap de Fouki à la pizzéria No 900

Publié le 21/05/2021 à 14:38

Recruter avec le rap de Fouki à la pizzéria No 900

Publié le 21/05/2021 à 14:38

Par Emmanuel Martinez

(Photo: courtoisie)

Le rap rime avec recrutement à la pizzéria No 900, qui fait appel à Fouki pour attirer de la main-d’œuvre qui se fait rare dans cette industrie durement touchée par la COVID-19.

Le rappeur, qui est un ancien cuisinier de la chaîne reconnue pour sa pizza, fait parler son rythme pour transmettre son ancienne passion derrière les fourneaux dans une vidéo promotionnelle visant à attirer des candidats pour pouvoir des postes comme cuisiniers, serveurs, gérants et livreurs.

«On m’a donné carte blanche, a expliqué l’artiste en entrevue avec Les Affaires. C’est intéressant d’inciter les jeunes à travailler en cuisine. C’était plaisant de travailler chez No 900. Je trouvais cela cool la "vibe" de la cuisine.»

 

«Inventif et fonceur»

Fouki connaît bien l’entreprise puisqu’il a même participé aux World Pizza Games à Las Vegas avec la chaîne.

C’est cette familiarité qui a incité No 900 à faire appel à ses services pour cette campagne publicitaire.

«On trouvait que c’était la personne idéale pour porter le message voulant que ce soit plus qu’une job d’étudiant. C’est un endroit où se développer, faire des projets en parallèle», explique Gabrielle Hamelin, la chef de marque de la chaîne qui compte 25 succursales.

«Cette chanson de rap, cela nous ressemble beaucoup. C’est inventif et fonceur. C’est le "fun"», ajoute-t-elle.

Cette campagne est un autre symptôme du manque de main-d’œuvre qui affecte l’économie québécoise, et qui est très aigu dans le domaine de la restauration.

«Avant la pandémie, le recrutement, c’était un enjeu, précise Gabrielle Hamelin. Et ce l’est encore plus maintenant. Beaucoup de gens travaillant en restauration ont trouvé une autre carrière et ne reviendront pas. Et tous les restaurants rouvrent en même temps. Tout le monde cherche du personnel.»

Par conséquent, No 900 ne fait pas la fine bouche en matière de recrutement.

«On ne cherche pas nécessairement des finissants d’une école culinaire ou des employés qui ont de l’expérience, mentionne Gabrielle Hamelin. On va leur apprendre le métier. Cela s’adresse donc au grand public, surtout aux jeunes, parce que c’est un travail généralement physique.»

La chaîne de pizzérias savait d’avance que l’embauche s’avérerait ardue. Toutefois, faute d’argent et face à une pandémie marquée par tant d’incertitudes, il était impensable de s’y prendre d’avance.

Face à ce sentiment d’impuissance, No 900 espère que l’énergie et la bonne humeur transmise par la chanson de Fouki sauront regarnir sa banque de CV à temps pour accueillir des clients.

 

Sur le même sujet

Programme de requalification: où sont allés les travailleurs?

40% des gens ayant suivi la formation accélérée se sont dirigés vers des secteurs prioritaires.

La pénurie de main-d'oeuvre est-elle pire que la pandémie?

21/07/2021 | Louis J. Duhamel

BLOGUE INVITÉ. Avant la pandémie, on avait atteint un plancher historique avec un taux de chômage manufacturier de 3,3 %

À la une

À surveiller: Restaurant Brands, Uber et SNC-Lavalin

Il y a 24 minutes | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Restaurant Brands, Uber et SNC-Lavalin? Voici quelques recommandations d'analystes.

Vendre sa vieille voiture ou l'échanger au concessionnaire?

Il y a 26 minutes | La Presse Canadienne

Le choix dépend de ce que le vendeur recherche: valeur maximale ou aspect pratique.

­Marie-Hélène ­David, l'évangéliste: révolutionner une vieille industrie

Édition du 25 Novembre 2020 | Maxime Bilodeau

CHAPEAU LES PDG! La fondatrice de Filo ambitionne de changer à la racine les produits d'entretien ménager.