Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Par François Normand

Mélanie Paul, PDG d’Inukshuk ­Synergie et ­d’Akua ­Nature (Photo: Mathieu Langevin)

CHAPEAU LES PDG! Fermeture du Nord québécois, projets en pause, mises à pied… Comme la plupart des chefs d’entreprise, Mélanie Paul, une entrepreneure innue de Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean, a affronté un vent de face en raison de la pandémie de COVID-19. Malgré la crise, elle a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification au sud du 49e parallèle et valoriser la raison d’être d’une nouvelle gamme de produits naturels.

Cette femme d’affaires dirige deux PME en démarrage, Inukshuk Synergie et Akua Nature. La première vise à aider les communautés et les entreprises hors de portée du réseau électrique à délaisser les carburants fossiles au profit de granules de bois. La seconde est une coentreprise formée avec SiliCycle, une société spécialisée dans la fabrication de produits de chimie fine, qui offrira bientôt des ingrédients actifs en s’appuyant sur la science et les connaissances traditionnelles des Premières Nations.

« J’ai toujours dit que rien n’arrive pour rien », confie Mélanie Paul en racontant comment la crise l’a forcée à revoir la planification stratégique pour ses deux entreprises.

Inscrivez-vous à l'édition 2021 du concours «Chapeau les PDG» ici

Inukshuk Synergie concentre désormais ses énergies à la fois sur le nord et le sud du Québec, étant donné que son marché traditionnel situé au nord du 49e parallèle tourne toujours au ralenti. « Je vise septembre 2021 pour commencer à distribuer des granules de bois dans le sud du Québec, à commencer par la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean », dit la patronne de cette PME de quatre employés.

Signe que les choses se replacent tranquillement, l’entreprise a réembauché les deux employés qu’elle avait dû mettre à pied ce printemps.

 

Ralentie, mais pas arrêtée

La pandémie a également chambardé les plans de Mélanie Paul à propos de Akua Nature, une PME qu’elle fondée il y a trois ans avec sa cousine Suzie Paul, et de laquelle Silicycle détient 49 % du capital – l’entreprise de Québec veut se diversifier dans les molécules naturelles.

« La COVID-19 a ralenti le début de la commercialisation de nos produits, mais nous serons sur le marché à compter du troisième trimestre de 2021 », assure Mélanie Paul, en soulignant que la PME a récemment embauché trois nouveaux employés, dont un directeur des opérations.

Akua Nature est spécialisée dans l’extraction, le conditionnement et la transformation de biomasse boréale, des petits fruits aux plantes médicinales en passant par les champignons, les écorces et les aiguilles.

Aux yeux de sa dirigeante, l’actuelle crise de santé publique qui ébranle les sociétés partout sur la planète rend plus pertinents que jamais les produits qui peuvent contribuer à renforcer le système immunitaire des gens. « En fait, insiste-t-elle, la pandémie a renforcé la raison d’être d’Akua Nature, qui est encore plus importante. » 

 

Sur le même sujet

Des chefs d'entreprises canadiennes exigent un plan de réouverture des frontières

Ottawa est appelée à présenter un plan de réouverture complet et à utiliser un passeport vaccinal.

Voici un indice que le PDG travaillera pour ses actionnaires

23/04/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ.La réponse est claire: qu’ils soient eux-mêmes propriétaires d’un nombre substantiel d’actions.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour à 17:05 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

12:09 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.