Golder mise sur les mines

Publié le 08/10/2011 à 00:00, mis à jour le 06/10/2011 à 15:35

Golder mise sur les mines

Publié le 08/10/2011 à 00:00, mis à jour le 06/10/2011 à 15:35

Au Québec, la firme d'ingénieurs-conseils Golder compte 31 ingénieurs associés et près de 200 employés. Spécialisée en environnement et en sciences de la terre, la firme estime que deux secteurs sont porteurs d'avenir : le développement minier au nord du Québec et la restauration des sites industriels environnant la région de Montréal.

Cette firme, dont le siège social est à Calgary, emploie des anthropologues et des archéologues afin de mieux comprendre les modes de vie et les valeurs des autochtones. "Il s'agit d'une condition essentielle pour que bien des projets de développement minier puissent voir le jour", estime Normand d'Anjou, directeur régional pour le Québec et l'Atlantique.

Dans la région de Montréal, Golder Associés souhaite accroître sa présence dans un secteur émergent : la restauration des sites industriels. "Autour de Montréal, on trouve beaucoup de sites industriels en fin de vie. Il faut les restaurer, aux meilleures conditions financières possible", affirme le dirigeant.

Du côté des ressources

Golder a récemment participé à des projets d'exploitation de fer au nord de Sept-Îles ainsi qu'à l'établissement de la mine d'or à ciel ouvert d'Osisko en Abitibi. Elle vient de collaborer à l'étude de faisabilité du développement d'une mine de lithium et d'une usine de traitement de carbonate de lithium près de Val-d'Or, par la minière Québec Lithium. Et elle a fait de même pour l'étude de faisabilité du projet Renard, la future mine de diamants de Stornoway Diamond et de SOQUEM, au nord de Chibougamau. L'entreprise a également réalisé des études pour le projet de terminal méthanier de Cacouna, dans le Bas-Saint-Laurent.

80 Montant prévu, en milliards de dollars, des investissements publics et privés sur 25 ans à venir dans le cadre du Plan Nord. Source : Gouvernement du Québec

Quelque 20 000 emplois seront créés ou maintenus en moyenne par année dans le cadre du Plan Nord.

Source : Gouvernement du Québec

À la une

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»

Russie: la Banque centrale veut bannir les cryptomonnaies dans le pays

Il y a 39 minutes | AFP

L'institution a publié un rapport jeudi proposant l'interdiction du «minage», concourant à la création des cryptoactifs.